Tokyo: Humains et robots se côtoieront bientôt
Actualisé

TokyoHumains et robots se côtoieront bientôt

Les androïdes reconnaîtront sous peu les émotions humaines grâce aux mouvements.

par
Yann Gerdil-Margueron (RSR)

Tandis que l'Europe n'en finit plus d'interroger la technologie à l'aune des libertés individuelles, le Japon invente déjà la ville humano-androïde, dans laquelle humains et robots vivront en liens étroits. Gentiane Venture est professeur de robotique à Tokyo, où l'Université d'agriculture et de technologie lui a confié un laboratoire de recherche. «Aux Etats-Unis ou en Europe, la recherche est axée sur des robots agressifs, capables de remplacer les humains pour faire la guerre, par exemple en Irak. Tandis que le Japon cherche l'intégration au service de l'homme et de son bien-être.»

Bientôt donc au Japon, on ne pourra plus faire la différence entre robots et humains. «Notre but est que le robot n'agace pas l'humain, mais soit capable de le devancer en reconnaissant ses émotions. Qu'il soit capable de s'adapter aux situations d'humeurs et de stress de son vis-à-vis.» La clef de cette robotique, c'est l'étude des mouvements humains comme vocabulaire avec les robots.

Gentiane Venture poursuit: «Notre gestuelle trahit nos émotions. Nos gestes ne sont pas exactement les mêmes suivant que nous sommes fatigués, tristes ou enthousiastes. Nous développons donc des technologies qui permettent aux robots de détecter les mouvements et de les interpréter.» La société urbaine du futur sera donc sans doute faite de serveurs, de vendeurs ou d'assistants personnels androïdes, capables d'agir dans un environnement hautement densifié en systèmes de communications technologique.

Ton opinion