Football: Humilié pour avoir perdu à Fantasy Premier League
Publié

FootballHumilié pour avoir perdu à Fantasy Premier League

Pendant une journée, Chris Talbot a été contraint de jouer la statue, paré d’or, dans les rues de Londres. Un gage pour avoir fini dernier de sa ligue au jeu virtuel.

par
Sport-Center
Chris Talbot a payé au prix fort sa dernière place au jeu virtuel Fantasy Premier League.

Chris Talbot a payé au prix fort sa dernière place au jeu virtuel Fantasy Premier League.

DR

Il y a des endroits où on ne rigole pas du tout avec le jeu virtuel Fantasy Premier League (FPL). Jugez donc avec l’exemple de Chris Talbot. Ce dernier a eu le malheur de terminer dernier de sa ligue à douze équipes. Or, lui et ses amis ont convenu que chaque année, le bonnet d’âne doit accomplir un gage désigné par le vainqueur. «Cela aide à garder tout le monde motivé pour ne pas oublier de faire son équipe ou abandonner», justifie l’un des participants, Pal Jon Fuller, au Sun.

Malgré tous ses efforts, Chris Talbot a échoué à la place maudite la saison dernière. «J’ai essayé toute l’année, vraiment, raconte-t-il à ESPN. Ce n’était pas un cas de figure où j’oubliais de faire ma composition d’équipe parce que j’avais la gueule de bois un samedi matin. J’ai rarement manqué une fenêtre de transfert et j’ai essayé de planifier les choses, mais cela n’a pas fonctionné pour moi semaine après semaine.»

«J’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir à quel point j’étais nul à FPL et pour trouver des idées de gage si jamais je gagnais»

Chris Talbot

En guise de sanction, il a hérité d’un gage qu’il avait lui-même imaginé pour les autres. Vêtu en tenue de footballeur et entièrement peint en doré, il a été contraint de jouer la statue humaine dans le centre-ville de Londres. Le tout en se perchant au-dessus d’un socle sur lequel était inscrit «Loser Fantasy Football 2019-2020».

«J’ai dû faire des arrêts de 30 à 45 minutes à différents endroits pendant quelques heures tout au long de la journée, témoigne-t-il. J’ai eu beaucoup de temps pour réfléchir à quel point j’étais nul à FPL et pour trouver des idées de gage si jamais je gagnais.» Pendant ce temps, ses amis s’amusaient à l’observer depuis des bars.

Cette expérience humiliante n’a pas dissuadé Chris Talbot de repartir sur une nouvelle saison: «Je suis prêt à 100 %. Certains joueurs ont abandonné en invoquant des engagements professionnels, mais c'est probablement la pression du gage.»

Ton opinion

17 commentaires