Etats-Unis: Humiliée, la mariée traîne son cameraman en justice
Actualisé

Etats-UnisHumiliée, la mariée traîne son cameraman en justice

Le moment le plus gênant du mariage de deux jeunes Californiens a fini sur YouTube, où il fait un véritable carton. Outré, le couple porte plainte.

par
joc

Ah, les mariages! Ce moment si émouvant où la mariée remonte l'allée pour rejoindre son futur époux, la joyeuse cacophonie des klaxons du cortège, la traditionnelle arrivée du gâteau que les tourtereaux s'empressent de couper... et les inévitables couacs qui font la magie de cette journée. Un couple établi à San Francisco n'a pas échappé à cette règle. Alors que la soirée battait son plein, le marié a voulu se plier à l'incontournable «jeu de la jarretière». Le problème, c'est que le jeune homme était ivre mort, et qu'au lieu d'arriver à ses fins, il s'est dandiné de manière sexuellement explicite devant sa belle avant de s'écrouler misérablement. Ce qui devait rester un joli souvenir s'est donc transformé en grand moment de solitude pour la jeune mariée, morte de honte sur sa chaise.

Dans un premier temps, cette vidéo, tournée l'année dernière, a plutôt amusé les jeunes mariés. Mais quelques mois plus tard, ils ont réalisé que le clip avait été publié sur YouTube sans leur autorisation, et qu'il faisait un carton auprès des internautes du monde entier. «En quelques jours, elle avait déjà atteint 2 millions de vues», explique la jeune femme à NBC Bay Arena. Sous les images, les commentaires des utilisateurs de la plateforme étaient évidemment sans pitié. Catastrophés, les Californiens ont décidé de porter plainte contre George Street Video, la firme qui a réalisé cette vidéo.

La jeune mariée assure que cette mésaventure l'a «choquée, mortifiée, angoissée et humiliée». Elle affirme avoir souffert de sévères troubles émotionnels et psychologiques et que sa réputation en a pris un coup. «L'auteur de la vidéo s'est moqué de notre mariage», s'insurge la Californienne. Dans un communiqué, George Street Video explique qu'en douze ans d'activité et des milliers de mariages, il n'a jamais rien vécu de pareil. «Nous sommes très déçus et fâchés de cette situation, et nous avons passé un temps considérable à supprimer cette vidéo», a écrit la société. Peine perdue: le clip est facilement accessible sur YouTube, et les jeunes mariés comptent traîner George Street Video devant une cour fédérale.

Ton opinion