Rencontre avec Nnavy au Montreux Jazz

Publié

Nnavy«Ici à Montreux, il ne faut pas se planter!»

La chanteuse lausannoise Nnavy a fait ses premiers pas au Montreux Jazz Festival mercredi 14 juillet 2021. Impressions.

par
Fabien Eckert

La chanteuse lausannoise s’est produite pour la première fois au Montreux Jazz mercredi 14 juillet 2021. Et certainement pas la dernière. Nnavy, étudiante en psychologie de 23 ans à l’Uni de Lausanne, a été repérée grâce à des reprises qu’elle postait sur Instagram. Sa première remonte à avril 2018 et a été vue un peu plus de 500 fois. Trois ans plus tard, son single «Stay», tiré de son premier EP «Blue» sorti en 2020, a été écouté plus de 1,6 million de fois sur Spotify.

«J’ai baigné dans la musique depuis petite. J’en ai beaucoup consommé, tout comme mes deux grands frères et mes parents. En famille, il y avait toujours de la musique, partout, toute la journée. Avec le temps, je me suis mise au piano. J’en ai fait pendant quelques années avant d’apprendre que je pouvais en jouer et chanter en même temps», a résumé la Lausannoise rencontrée peu avant son concert dans un salon feutré du Montreux Palace. La chanteuse de soul, qui se dit inspirée par Nina Simone, Etta James, Louis Armstrong ou encore Ella Fitzgerald, est également revenue sur la raison qui l’avait incitée à poster des reprises sur les réseaux sociaux: «Mes potes me poussaient à faire des émissions télévisées pour me faire connaître. J’ai toujours détesté ça. J’ai donc commencé à faire des vidéos chez moi que j’ai postées sur Instagram. C’était le bon compromis.»

Nnavy a aussi évoqué son rapport au Montreux Jazz: «Je n’ai pas de mots pour expliquer ce que ça me fait de jouer ici. C’est un rêve qui se réalise. J’y viens tous les étés pour voir des concerts et faire un peu la fête. Montreux, c’est une institution. J’aurai la pression du nom du festival au moment de monter sur scène. Ici, il ne faut pas se planter!»

Ton opinion

7 commentaires