Diplomatie: Ignazio Cassis au Japon pour parler Ukraine et libre-échange
Publié

DiplomatieIgnazio Cassis au Japon pour parler Ukraine et libre-échange

Le président de la Confédération s’est entretenu lundi à Tokyo avec le Premier ministre Fumio Kishida. Les deux hommes ont parlé de l’Ukraine mais aussi de relations commerciales.

Ignazio Cassis et le Premier ministre Fumio Kishida

Ignazio Cassis et le Premier ministre Fumio Kishida

Twitter Ignazio Cassis

Ignazio Cassis est au Japon. Il a rencontré lundi le Premier ministre Fumio Kishida ainsi que le ministre des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi. Le président de la Confédération et ses interlocuteurs ont salué les bonnes relations bilatérales établies entre les deux pays, tous deux candidats au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2023-2024, a communiqué le Département fédéral des affaires étrangères.

Ignazio Cassis a cité la démocratie, l'Etat de droit, le multilatéralisme et un ordre mondial fondé sur des règles. «Nous traversons une époque où ces principes sont de plus en plus souvent remis en question. Il est donc d’autant plus important que nous nous engagions ensemble pour les faire respecter», a déclaré le Tessinois. Il a rappelé l'action de la Suisse en faveur du renforcement de l'ordre international fondé sur des règles.

Neutralité n’est pas indifférence

C’est dans ce contexte que la guerre en Ukraine et ses conséquences pour la politique de sécurité de l’Europe et de l’Asie a été abordée. Ignazio Cassis a répété que la neutralité helvétique n’était pas synonyme d’indifférence à l’égard des crimes de guerre présumés ou des violations des normes fondamentales du droit international. 

Accord de libre-échange à moderniser

Les deux parties ont également souligné la qualité de leurs relations commerciales. Pour rappel, le Japon est le 2e partenaire commercial de la Suisse en Asie. Un accord de libre-échange unit en outre les deux pays depuis 2009. Ignazio Cassis a indiqué que la Suisse souhaitait moderniser cet accord.

Le voyage présidentiel a également pour but de renforcer le partenariat bilatéral dans les domaines du commerce, des investissements, de l’innovation, de la science et de la transition numérique. Des discussions à ce sujet doivent avoir lieu mardi. Un mémorandum de coopération doit être signé pour des projets de recherche conjoints entre la Société japonaise pour la promotion de la science et le Fonds national suisse.

Nouveau consulat suisse

Après Tokyo, la délégation suisse, qui comprend aussi la conseillère nationale du Centre Elisabeth Schneider-Schneiter et le président du PLR Thierry Burkart, fera halte à Osaka et à Kyoto. À Osaka, Ignazio Cassis assistera mercredi au lancement de la construction du nouveau consulat suisse qui servira également de site Swissnex, soit le réseau mondial suisse chargé de tisser des liens dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation. Au menu: un échange avec les organisateurs de l’exposition universelle Osaka 2025, la visite du superordinateur Fugaku et une rencontre avec la communauté suisse de la région métropolitaine du Kansai.

(cht)

Ton opinion

88 commentaires