Règlementation contraignante: Ikea renonce à s'implanter en Inde
Actualisé

Règlementation contraignanteIkea renonce à s'implanter en Inde

Le numéro un mondial des meubles, le suédois Ikea, a abandonné son projet d'ouvrir ses premiers magasins en Inde, a-t-il annoncé jeudi.

Il invoque l'impossibilité d'être propriétaire à 100% de ses magasins dans le sous-continent.

«Nous avons eu des problèmes avec la réglementation en Inde, donc nous avons pris la décision de repousser notre expansion parce que nous voulons avoir la totale propriété de nos activités», a déclaré à l'AFP Charlotte Lindgren, une porte-parole d'Ikea. La crise économique mondiale n'a pas eu d'influence sur la décision, a-t-elle assuré.

Le droit indien limite à 51% la propriété étrangère des magasins de marque. Dans un communiqué, Ikea affirme que l'Inde reste «un marché potentiel de long terme» et qu'il continuera à militer pour la règlementation actuelle change.

»Si des changements sont faits sur la règlementation sur les investissements directs étrangers, permettant la propriété à 100% des magasins, alors Ikea reconsidèrera sa position», indique le suédois dans un communiqué.

Ikea avait annoncé en 2006 qu'il voulait ouvrir son premier magasin en Inde en 2011, pour un investissement estimé à un milliard de dollars (1,08 milliard de francs)

(ats)

Ton opinion