Informatique - Il a développé seul une vraie alternative à Photoshop
Publié

InformatiqueIl a développé seul une vraie alternative à Photoshop

Chez lui à Prague, Ivan Kutskir peaufine depuis dix ans un logiciel de retouche d’images gratuit directement accessible depuis le navigateur.

par
Laurent Favre
Ivan Kutskir a commencé à développer son logiciel comme passe-temps durant ses études.

Ivan Kutskir a commencé à développer son logiciel comme passe-temps durant ses études.

photopea

Il y a d’un côté Photoshop, programme-référence dans la retouche de photos développé par la firme californienne Adobe. De l’autre, on trouve pléthore d’applications en ligne qui peuvent satisfaire les amateurs éclairés. À l’exemple de ce que fait Pixlr, la tendance est de pousser les clients à s’abonner. Cela se manifeste par une réduction drastique des fonctions offertes gratuitement en échange de l’affichage de publicités.

Ce n’est pas encore le cas de Photopea, qui résiste en offrant une solution de qualité. Cette application accessible directement depuis le navigateur web n’a pas de quoi dépayser les habitués de Photoshop. Par ailleurs, elle a la particularité d’être le fruit du travail d’un seul homme, le Tchèque Ivan Kutskir, qui a répondu à nos questions.

Comment tout a-t-il commencé?

J’ai développé une visionneuse de documents .PSD basée sur un navigateur en tant que passe-temps en 2012, tout en passant un baccalauréat en informatique. Petit à petit, j’ai ajouté de nouvelles fonctionnalités. La première version est sortie en 2013 sur www.Photopea.com.

Êtes-vous vraiment parti de zéro ou d’un projet open source?

Malheureusement, il n’y avait pas de code open source utilisable et j’ai donc dû faire tout moi-même.

Combien de temps faut-il pour développer un tel outil et avec quelles forces de travail?

Je le développe depuis 2012, mais ce n’est devenu mon travail à plein temps que depuis 2016. Je l’ai toujours développé seul, mais de nombreuses personnes y contribuent en rapportant des bugs et en suggérant de nouvelles fonctionnalités.

Certains s’interrogent sur la légalité du service…

Vous insinuez sans doute que Photopea ressemble beaucoup à Adobe Photoshop. Photoshop est généralement le seul éditeur d’image connu du grand public. Mais si vous recherchez d’autres éditeurs d’images professionnels, vous verrez qu’ils se ressemblent tous beaucoup. Je pense que l’on ne doit pas fabriquer une voiture à cinq roues simplement parce qu’une voiture à quatre roues a déjà été fabriquée par quelqu’un d’autre avant vous.

«On ne doit pas fabriquer une voiture à cinq roues simplement parce qu’une voiture à quatre roues a déjà été fabriquée par quelqu’un d’autre avant vous»

Ivan Kutsjir, 30 ans

Qu’adapteriez-vous de Photoshop à Photopea que vous ne pouvez pas?

Il y a beaucoup de choses que j’aimerais ajouter à Photopea, mais tout prend du temps.

Vous travaillez avec un modèle d’affaires freemium, avec affichage de publicités ou 40 dollars par an sans publicité. Quelle est la proportion entre les utilisateurs gratuits et les payants parmi les 250 000 utilisateurs quotidiens que vous revendiquez?

Seulement quelque 0,02% des utilisateurs de Photopea paient pour cela (2 sur 10 000).

Il est de plus en plus difficile de trouver des outils gratuits en ligne, sauf des versions ultrabasiques comme Adobe Photoshop Express Editor. Pensez-vous pouvoir garder encore longtemps la variante gratuite de votre programme?

Il existe de nombreux services gratuits à utiliser, mais toujours lucratifs (Google Search, Google Maps, Youtube, Facebook,…). Et beaucoup de jeux. Ils gagnent généralement de l’argent grâce à la publicité. J’espère que d’autres outils professionnels seront gratuits à l’avenir.

Comment le prenez-vous si on appelle Photopea «le Photoshop du pauvre»?

Adobe Photoshop est l’éditeur d’images le plus connu et Photopea y est souvent comparé. C’est naturel et ça ne me dérange pas :)

Comment faut-il prononcer votre programme: Photopia comme Wikipédia ou Photopea comme thé?

On me pose cette question au moins deux fois par mois depuis cinq ans :). Je le prononce comme «thé» ou «sea». Cela peut sembler drôle, car cela ressemble à «pipi» :)

Ton opinion

35 commentaires