Etats-Unis - «Il a dû faire de la muscu pendant le Covid et a planifié son évasion»
Publié

Etats-Unis«Il a dû faire de la muscu pendant le Covid et a planifié son évasion»

Un vieil alligator «en surpoids», «pas du tout athlétique» et souffrant d’une «terrible arthrite» s’est échappé de son enclos d’une manière totalement inexplicable, samedi dernier.

C’est une sacrée épopée qu’a vécue Rex, un alligator vivant au zoo de Bonduel (Wisconsin). Samedi, au moment d’aller nourrir le reptile et ses trois congénères dans leur enclos extérieur, Steve Hopkins a été estomaqué de constater que Rex n’était plus là. «Il n'y avait aucun signe de brèche dans l'enclos et rien n’indiquait que l’alligator avait creusé en dessous ou quoi que ce soit. C'est juste très étrange. Cela n’était jamais arrivé avant», raconte le propriétaire du zoo à WLUK.

Ce qui est d’autant plus bizarre, c’est que Rex est «un vieil alligator pas du tout athlétique et en surpoids», explique Steve Hopkins, qui ajoute que l’animal souffre d’une «arthrite terrible» aux mâchoires. «S'il peut ouvrir sa mâchoire de quatre centimètres, c'est beaucoup. Le mieux qu'il puisse faire, c'est peut-être de vous gifler avec sa queue, et ce, uniquement si vous vous approchez et que vous l'énervez», estime l’Américain.

«Quelle aventure il a dû vivre»

L’évasion de Rex ne trouvant aucune explication logique, Steve Hopkins en vient à imaginer un plan machiavélique de l’alligator: «La seule chose à laquelle je pense, c'est qu'il a fait de la musculation pendant le Covid ou quelque chose comme ça et qu'il a planifié son évasion», plaisante le propriétaire du zoo. Inquiet, Steve avait publié un avis de recherche sur Facebook, précisant que le reptile n’était pas dangereux.

Deux jours après, l’Américain a annoncé avec bonheur que Rex avait été retrouvé sain et sauf: son fils l’a repéré dans une zone marécageuse se trouvant sur la propriété familiale. «Quelle aventure il a dû vivre. Merci du fond du coeur à ceux qui ont nous aidés dans nos recherches», a réagi Steve. Son zoo, nommé Doc’s Harley-Davidson, est depuis plus de trente ans un sanctuaire pour les alligators et autres animaux exotiques indésirables. L’entrée dans son parc est gratuite.

(joc)

Ton opinion