Actualisé 03.08.2018 à 08:37

Lausanne

«Il a fait le superman du serpent, cette andouille»

Un reptile a fait son apparition dans un bac de plantes, en plein centre-ville. La police et un citoyen se sont attelés à le capturer.

de
Yannick Weber

«Ce n'est pas souvent que l'on voit ça à Lausanne!» Lorenzo, gérant de la librairie Raspoutine à la rue Marterey, s'amuse encore de sa découverte, jeudi après-midi. Alors qu'il arrosait une plante devant la façade de son magasin, il a aperçu un petit serpent dans le bac. Il a alors alerté la police, qui est arrivée sur place, tandis que se formait un petit rassemblement de passants curieux.

Mais capturer la bête n'était pas tâche aisée, d'autant que son origine ou sa potentielle dangerosité était incertaine. Les agents s'affairaient autour du bac, avec un bâton et un sac pour y enfermer le reptile, avec prudence. Jusqu'à l'arrivée d'un citoyen téméraire, ou inconscient, selon l'interprétation de chacun. «C'est là que cet espèce de fou a pris un bâton et est allé l'attraper. Il a voulu faire le superman du serpent, cette andouille», rigole encore Lorenzo.

Difficile capture

«J'ai saisi le bâton des mains d'une policière, j'ai tapé sur le serpent, qui était sûrement un petit boa, pour le fatiguer, et je l'ai attrapé», raconte Olivier, le principal intéressé. Comme le montre la vidéo, le serpent s'enroule ensuite autour de son bras, avant qu'Olivier ne parvienne à s'en libérer en le projetant dans le sac que tenait une policière.

D'où avait-il connaissance de la marche à suivre pour capturer le reptile? «Lors d'un voyage au Népal, j'ai appris à capturer un cobra. Quand j'y repense, j'ai voulu faire le malin alors qu'il aurait pu me mordre et être très venimeux», dit l'aventurier. La scène s'est terminée sous les rires, peut-être un peu nerveux, partagés par tous les protagonistes de cette scène inhabituelle.

D'où vient le serpent?

L'origine du serpent est encore inconnue. «A mon avis, il a soit été abandonné par quelqu'un dans mon bac, soit il est tombé d'une fenêtre du bâtiment», présume Lorenzo. Après l'intervention des policiers, trois pompiers du Service de protection et sauvetage de Lausanne ont pris en charge le reptile.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!