France: Il a jeté ses excréments sur Claire Chazal
Actualisé

FranceIl a jeté ses excréments sur Claire Chazal

Un homme de 69 ans a été condamné à 4 mois de prison avec sursis, une amende de 300 euros et une obligation de soins psychiatriques pour avoir jeté ses excréments sur la présentatrice du JT.

Le sexagénaire était persuadé que Claire Chazal l'avait frôlé de nuit en voiture, tous feux éteints, quelques semaines auparavant. Il lui aurait alors tendu un guets-apens pour se venger.

Le sexagénaire était persuadé que Claire Chazal l'avait frôlé de nuit en voiture, tous feux éteints, quelques semaines auparavant. Il lui aurait alors tendu un guets-apens pour se venger.

Le 29 juin, le sexagénaire, inconnu des services de police, avait attendu la journaliste, qui venait de présenter le 20 heures, à l'entrée du parking de la chaîne. Au moment où elle ouvrait la vitre de son véhicule pour actionner le bouton commandant la porte du parking, il avait déversé sur son visage et son torse le contenu d'un petit seau rempli de terre, d'excréments et d'ammoniac. La présentatrice n'avait pas été blessée.

Le sexagénaire était persuadé que Claire Chazal l'avait frôlé de nuit en voiture, tous feux éteints, quelques semaines auparavant. Il lui aurait alors tendu un guets-apens pour se venger.

«La préméditation est clairement établie», a relevé le parquet demandant quatre mois de prison avec sursis dans ses réquisitions. «Il a tendu un guet-apens à Claire Chazal. Il a été vu à plusieurs reprises près des lieux de l'infraction par un témoin et l'a attendu très longtemps», le jour des faits, a ajouté le ministère public selon «Libération».

L'agresseur collectionnait tous les articles qu'il pouvait trouver sur Claire Chazal, tout en affirmant ne pas être «obsédé» par elle. «Le fait qu'il ait ourdi sa vengeance est inquiétant», a relevé à l'audience Me Florence Watrin, conseil de Claire Chazal. «L'acte est violent dans sa symbolique, humiliant, et aurait pu s'avérer dangereux car le récipient contenait de l'ammoniac», avait-elle déclaré à l'AFP avant l'ouverture des débats. Claire Chazal ne réclamait aucun dommage et intérêt dans ce dossier.

L'homme a interdiction de rentrer en contact avec la présentatrice et de se rendre à Boulogne-Billancourt, où se trouve le siège de TF1. (20 minutes)

Ton opinion