Aveux d'André Agassi: «Il a menti, mais le plus intéressant, c'est l'ATP»

Actualisé

Aveux d'André Agassi«Il a menti, mais le plus intéressant, c'est l'ATP»

Le Canadien Dick Pound, directeur de l'Agence mondiale antidopage (AMA) de 1999 à 2007, se demande pourquoi l'ATP n'a rien fait en 1997 lorqu'Andre Agassi a été contrôlé positif à la métamphétamine et a réussi à échapper à une suspension en mentant.

«Le fait qu'une des stars (du tennis) a reconnu qu'il était simple de battre le système en dit long, a indiqué M. Pound lors d'un entretien téléphonique en anglais avec l'AFP. Il (Agassi) a menti mais le plus intéressant c'est (l'attitude de) l'ATP et pourquoi ils n'ont rien fait.»

Dans son livre «Open: an autobiography» qui doit paraître le 9 novembre aux Etats-Unis (lire encadré), Agassi explique avoir pris de la métamphétamine en 1997.

Après un contrôle antidopage positif à cette substance, il a dupé l'ATP en mentant sur la façon dont la drogue était arrivée dans son corps, évitant ainsi une suspension de trois mois pour consommation récréative de drogue.

L'ATP, qui avait classé le dossier, a réagi en soulignant qu'elle n'avait «ni le pouvoir ni les moyens de décider de l'issue d'une affaire de dopage», l'autorité en incombant à un tribunal antidopage indépendant.

«J'ai entendu parler de certains de ces tribunaux, ils ne sont pas sérieux. Comme celui que la Fédération américaine avait auparavant. Le simple fait d'avoir un tribunal n'en fait pas une institution indépendante ou rigoureuse», a commenté Dick Pound, un membre du Comité international olympique.

«On est maintenant arrivé à un point où soit ces organisations sportives font respecter les réglements, soit les pouvoirs publics arrivent en disant: "nous vous avons laissé une chance de gérer vos affaires mais maintenant on va prendre ça en mains"», a ajouté Pound, resté membre de l'AMA après son remplacement par l'Australien John Fahey.

«Le problème, c'est l'exemple montré par ces sportifs professionnels. Et on en arrive à ce que des jeunes de 15-16 ans commencent à prendre des produits.»

Les deux meilleurs joueurs actuels du circuit ATP ont réagi aux aveux d'Agassi.

«Si l'ATP a couvert Agassi un jour, cela me paraît très mal, a jugé l'Espagnol Rafael Nadal. Si on l'a couvert alors que l'on a sanctionné ceux qui ont fait de même, ça me semble être un manque de respect à tous les sportifs.»

Le Suisse Roger Federer, N.1 mondial, s'est lui dit «déçu»: «Cela a été un choc quand j'ai appris la nouvelle». (afp)

E-book bloqué

Si vous êtes impatient de lire les mémoires du tennisman André Agassi, n'espérez pas les feuilleter sur votre ordinateur dans l'immédiat.

Le livre souvenir «Open» du joueur ne sera pas disponible au format e-book au moment de la sortie du livre papier, le 9 novembre, et l'éditeur Alfred Knopf n'a pas précisé quand sortirait le livre électronique.

«Nous ne publierons pas de livre electronique cette fois, mais peut-être envisagerons nous d'en sortir un à l'avenir» a laissé filter le porte-parole de la maison d'édition, Paul Bogaards, jeudi.

La version numérique des derniers ouvrages de Sarah Palin, de Ted Kennedy et de Stephen King ont subi le même sort. Les éditeurs craignent que l'édition électronique ne signe la mort des livres papier.

Ton opinion