02.06.2020 à 06:58

Zurich

«Il a poignardé mon collègue sans prévenir»

Une lectrice-reportrice, son petit ami et un collègue ont été attaqués dans la nuit de lundi sur l’Idaplatz à Zurich. L'un d'entre eux a dû être opéré d'urgence.

de
20min
L'attaque au couteau s’est produite à une vingtaine de mètres seulement de la porte d’entrée de l’appartement.

L'attaque au couteau s’est produite à une vingtaine de mètres seulement de la porte d’entrée de l’appartement.

Lecteur-reporter

«Je n’aurais jamais imaginé que quelque chose comme cela puisse nous arriver ici en Suisse, juste devant notre porte», explique une lectrice-reportrice de 27 ans. Elle, son petit ami (27 ans) et un collègue (28 ans) rentraient chez eux vers 0h30 heure du matin lundi. Ils n'étaient qu'à une vingtaine de mètres de l'appartement qu’ils partagent sur l’Idaplatz à Zurich lorsqu’ils ont croisé deux hommes - l’un à vélo, l’autre à pied. L’homme sur le vélo s’est directement dirigé vers les trois amis. «Donnez-moi de l’argent", a-t-il alors exigé.


Puis, tout est allé très vite. L’homme a sorti un «couteau de poche» et l’a enfoncé «sans avertissement» dans le dos du jeune de 28 ans. Ce dernier a alors couru jusqu’à la porte d'entrée, la lectrice-reportrice et son ami le suivant.

Les deux agresseurs se sont arrêtés et ont regardé leurs victimes. «Ils semblaient apprécier de nous voir paniquer alors que nous cherchions la clé de la maison.» Finalement, les deux hommes se sont lentement éloignés de la scène de l’altercation.

Gravement blessé

Devant l’entrée de la maison, les amis de la victime ont essayé de stopper l’hémorragie et ont alerté les services de secours. «Son pull était couvert de sang», explique la jeune femme. Alors qu’elle et son petit ami étaient entendus par la police, leur collègue a été transporté à l’hôpital de Triemli, où il a a été opéré.

«L’hôpital nous a informés que la blessure était très profonde et que les poumons avaient été touchés.» Heureusement, la vie du jeune homme n’est plus en danger. On ne sait toutefois pas encore s’il aura des séquelles. «Je suis anéantie. Nous n’avions aucune chance de riposter», dit la jeune femme, qui précise qu’il n’y a eu aucun échange de propos hostiles.

Dans un communiqué, la police de la ville de Zurich a fait savoir qu’une personne avait été arrêtée, sans fournir davantage d’informations sur son identité. Un appel à témoins a été lancé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!