Actualisé 25.03.2012 à 14:13

Tueries en France

Il a préparé la diffusion des films des tueries

Mohamed Merah, le meurtrier de Toulouse, avait filmé tout ou partie de ses tueries et préparé la diffusion des images sur internet. Il avait prévu d'y ajouter des revendications au nom d'Al-Qaïda.

Selon les premiers éléments de l'enquête, qui se poursuit pour déterminer le cheminement du tueur, ces préparatifs n'ont pas abouti mais il reste à le vérifier.

Le procureur de Paris François Molins avait indiqué dès jeudi que le jeune homme avait filmé chacune de ses tueries des 11, 15 et 19 mars à l'aide d'une mini-caméra «dont il s'était sanglé» et sur lesquelles les enquêteurs avaient pu voir des scènes «extrêmement explicites».

Équipé d'une «GoPro»

Le tueur avait lui-même indiqué aux négociateurs de la police le lieu où se trouvait le sac «confié à quelqu'un», «dans lequel se trouvait une caméra GoPro», avait précisé le magistrat.

Dans ces films, «on le voit au cours de son rendez-vous avec le vendeur de moto s'enquérir de sa qualité de militaire et puis l'abattre de deux balles tout en lui disant tu tues mes frères, je te tue », avait raconté le procureur.

Une scène «extrêmement violente» à Montauban

«On le voit aussi abattre les militaires à Montauban dans une scène extrêmement violente et s'enfuir au volant de son scooter aux cris de Allah Akbar. Et on le voit enfin commettre sa tuerie sur les lieux de l'école juive lundi matin», avait-il ajouté.

Dans ses discussions avec les hommes du Raid (unité d'élite de la police) qui l'ont abattu jeudi lors d'un assaut après 32 heures de siège, Mohamed Merah s'était longuement épanché sur ses actes sanglants. Il a décrit «le plaisir infini» pris au cour de ses crimes, selon des enquêteurs cités par le Journal du Dimanche. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!