Actualisé 10.01.2012 à 12:51

FribourgIl abusait de jeunes femmes endettées

Un huissier de l'Office des poursuites est accusé d'avoir voulu profiter de la détresse de certaines personnes insolvables.

de
frb

Abus de détresse, tentative de contrainte sexuelle, corruption et faux dans les titres. Voilà les chefs d'accusation qui pèsent sur F.*, un ex-huissier de l'Office des poursuites de la Sarine (FR). Son cas s'est ouvert mardi au Tribunal pénal de la Sarine, révèle «La Liberté». L'homme se serait laissé aller, lors de ses visites officielles de saisie, à des actes d'ordre sexuel «avec cinq ou six débitrices». Dans un cas, il serait même allé jusqu'à frôler le viol, avec une femme malade et tétanisée.

Lors de ces entrevues, F.* aurait laissé entendre qu'une attitude collaborative de ces dames aurait pu arranger leurs affaires financières, poursuit le quotidien fribourgeois. L'une de ces femmes aurait même accepté de nouer une liaison de plusieurs mois avec le huissier. Licencié sur le champ par l'Office, il risque plusieurs années de prison. A l'audience, F.* a exprimé des regrets et annoncé avoir déjà versé plus de 37'000 fr. aux victimes pour tort moral.

La procureure en charge de l'affaire a requis trois ans de prison, dont 18 mois ferme. L'avocat de F.* plaide, lui, pour le sursis total. Verdict attendu mardi prochain.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!