Actualisé 25.07.2018 à 09:54

Genève

Il affiche sa demande en mariage en pleine rue

Un Genevois, employé d'une société d'affichage, a réservé une surprise à sa chérie pour lui demander sa main. Le message était placardé dans la rue.

de
Lucie Fehlbaum
1 / 2
MIchael a emprunté un costume à son patron pour une petite séance photo devant ses affiches.

MIchael a emprunté un costume à son patron pour une petite séance photo devant ses affiches.

DR
Choufa, la fiancée de Michael, a dit oui.

Choufa, la fiancée de Michael, a dit oui.

DR

«J'ai d'abord cru que c'était une publicité, et puis j'ai vu l'un des afficheurs se changer derrière le panneau pour enfiler un costard. J'espère qu'elle a dit oui!» Un lecteur a assisté, mardi à 7h, à une scène étonnante. Deux afficheurs ont posé trois posters sur lesquels on pouvait lire, en lettres blanches sur fond rose, «Choufa veux-tu m'épouser ?» Mettons fin au terrible suspense: Choufa a accepté. Et était ravie de la surprise.

«C'était un secret pour tout le monde, confie Michael, futur marié et employé de la société d'affichage qui lui a permis de demander la main de sa promise grâce à ses emplacements publicitaires. Mon chef et moi avons posé les affiches à 7h du matin, mardi, plutôt que la veille, pour éviter qu'elles ne soient abîmées.» Michael avait prévu son coup: ce matin-là, sa fiancée devait se rendre chez sa mère en empruntant le bus 11 à l'arrêt Servette, pile en face des affiches.

Michael, depuis son travail, s'attendait à recevoir un appel ému de sa compagne. Mais dans la vie, tout ne se déroule pas toujours comme prévu. «Elle n'est pas sortie de la maison pour finir, j'ai dû inventer une excuse, en rentrant, pour qu'on marche ensemble vers ma demande. Je lui ai dit qu'on allait à la banque. Mais à deux minutes à peine des panneaux, elle a reçu un message d'une copine: la photo des affiches et la question «C'est pour toi?», rigole désormais Michael. Des Choufa, il n'y en a pas beaucoup, mais «elle a douté jusqu'à le voir de ses yeux. La surprise n'était pas du tout gâchée, elle a vu que je le voulais vraiment, elle était très touchée.» Michael a pris un risque en exposant ainsi sa demande aux yeux des passants, mais confie: «J'étais sûr à 95% qu'elle dirait oui.»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!