Actualisé 30.11.2018 à 07:03

Etats-Unis

Il appelle à «libérer la Palestine», CNN le vire

La chaîne américaine CNN a limogé Marc Lamont Hill, l'un de ses commentateurs, après des propos controversés sur Israël et la Palestine.

1 / 150
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)

AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)

Keystone
Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Israël a revendiqué des frappes de «grande ampleur» sur la Syrie. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

CNN s'est séparée de l'un de ses collaborateurs, le commentateur Marc Lamont Hill, après des propos controversés sur Israël et la Palestine tenus lors d'un événement à l'ONU, a annoncé la chaîne américaine mercredi. «Marc Lamont Hill ne bénéficie plus d'un contrat avec CNN», a déclaré un porte-parole de la chaîne d'information, cité dans un article publié sur son site internet.

Egalement professeur à l'université Temple de Philadelphie, Marc Lamont Hill s'exprimait aux Nations unies à l'occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien. Il aurait notamment appelé à «libérer la Palestine de la rivière à la mer», une formule que certains ont reliée au mouvement islamiste palestinien Hamas.

Cette phrase «n'était pas un appel à détruire quoi que ce soit ou qui que ce soit», s'est défendu Marc Lamont Hill sur Twitter. «Je soutiens la liberté de la Palestine. Je soutiens l'auto-détermination de la Palestine. Je suis profondément critique de la politique et des pratiques d'Israël», a-t-il reconnu. Mais «je ne soutiens pas l'antisémitisme, l'assassinat de personnes juives, ou toutes les autres choses attribuées à mon discours. J'ai passé ma vie à combattre ces choses», a-t-il assuré. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!