Mexique: Il aurait abattu treize adolescents de sang froid
Actualisé

MexiqueIl aurait abattu treize adolescents de sang froid

L'auteur présumé du meurtre de treize jeunes enlevés en 2013 dans un bar à Mexico a été arrêté en possession de drogue, a annoncé jeudi le ministère public mexicain.

FILE - This file photo composite of images taken from flyers made by relatives show ten of 12 young people that were kidnapped in broad daylight from an after hours bar in Mexico City on May 26, 2013. From left to right, top row; Josue Piedra Moreno, Aaron Piedra Moreno, Rafael Rojas, Alan Omar Athiencia Barragon, Jennifer Robles Gonzalez. From left to right, bottom row; Jerzy Ortiz Ponce, Said Sanchez Garcia, Guadalupe Morales Vargas, Eulogio Foseca Arreola, Gabriela Tellez Zamudio. Prosecutors said this Thursday May 22, 2014, that they have arrested the suspected mastermind behind the kidnapping of the 12 young people from a Mexico City bar who were later found slain and buried in a clandestine grave. (AP Photo/Marco Ugarte, File)

FILE - This file photo composite of images taken from flyers made by relatives show ten of 12 young people that were kidnapped in broad daylight from an after hours bar in Mexico City on May 26, 2013. From left to right, top row; Josue Piedra Moreno, Aaron Piedra Moreno, Rafael Rojas, Alan Omar Athiencia Barragon, Jennifer Robles Gonzalez. From left to right, bottom row; Jerzy Ortiz Ponce, Said Sanchez Garcia, Guadalupe Morales Vargas, Eulogio Foseca Arreola, Gabriela Tellez Zamudio. Prosecutors said this Thursday May 22, 2014, that they have arrested the suspected mastermind behind the kidnapping of the 12 young people from a Mexico City bar who were later found slain and buried in a clandestine grave. (AP Photo/Marco Ugarte, File)

L'homme est considéré comme «l'auteur intellectuel et matériel» de ces meurtres, qui avaient provoqué un fort retentissement.

Selon les témoignages de neuf de ses complices, il a été établi que le suspect a commandité et participé à leur enlèvement. Il a été arrêté mercredi à Nextlalpan, dans l'Etat de Mexico.

Au moment de son interpellation, il se trouvait en possession de «2130 pastilles, apparemment des psychotropes» et de «quatre morceaux de ce qui semble être du chlorydrate de cocaïne», a ajouté le ministère public.

Le 26 mai 2013 au matin, 17 hommes armés et masqués avaient fait irruption au «Heaven», un bar de nuit dans le quartier touristique de la «Zona Rosa», en plein centre de la capitale mexicaine. Ils en avaient extrait, selon les autorités à l'époque, douze jeunes qu'ils ont contraints à monter à bord de camionnettes.

En plein jour

Cet enlèvement perpétré en plein jour avait provoqué un fort retentissement dans les médias et l'opinion publique alors que Mexico semblait jusque-là épargnée par les activités du crime organisé.

Deux mois plus tard, les autorités annonçaient la découverte de treize cadavres dans une fosse commune clandestine aux environs de Mexico. Les familles avaient alors assuré qu'une treizième personne avait été enlevée avec les autres le 26 mai.

Le procureur avait indiqué à l'époque qu'il s'agissait probablement d'un épisode du conflit entre deux groupes, La Union et Tepis, qui vendent de la drogue au détail dans le quartier populaire de Tepito, non loin du centre historique de la ville. Le communiqué du ministère public de jeudi n'a pas évoqué de mobile à ces meurtres. (ats)

Ton opinion