Actualisé 06.06.2018 à 06:54

Etats-UnisIl aurait tué à six reprises en 96 heures

Un homme est soupçonné d'avoir abattu plusieurs personnes liées à son divorce. Il a ensuite retourné son arme contre lui.

Dwight Jones avait une connexion avec toutes ses victimes présumées.

Dwight Jones avait une connexion avec toutes ses victimes présumées.

Keystone

Un Américain qui s'est suicidé lundi soir dans l'Etat de l'Arizona, alors qu'il était cerné par la police, est suspecté d'avoir commis une série de meurtres dans le milieu médico-légal, liés à son divorce.

Les enquêteurs ont établi que Dwight Jones avait une connexion avec toutes les victimes. Cette connexion remonte à l'époque de la séparation d'avec sa femme, une procédure extrêmement tendue et qu'il avait mal vécue il y a plusieurs années.

Le premier assassinat, commis jeudi après-midi, a créé un vif émoi en Arizona du fait de la réputation de la personne visée, un éminent psychiatre et expert judiciaire nommé Steven Pitt.

M. Pitt, abattu devant son bureau à Phoenix, avait été chargé de réaliser une expertise psychologique de M. Jones, a expliqué Richard Slavin, le chef de la police de la ville de Scottsdale, dans une conférence de presse lundi.

M. Pitt était un expert-psychiatre «de renommée mondiale», a souligné M. Slavin. Le médecin avait travaillé sur des affaires emblématiques, comme le meurtre de la mini-miss JonBenet Ramsey, qui avait choqué les Etats-Unis en 1996, ou la tuerie perpétrée en 1999 au lycée de Columbine.

6 cadavres, plus le suspect

Vendredi, les policiers ont été appelés sur les lieux d'un cabinet juridique où deux employées proches de la cinquantaine, Veleria Sharp et Laura Anderson, venaient d'être mortellement blessées par balles. Ils ont établi qu'une même arme avait servi aux trois crimes.

L'ex-épouse de Dwight Jones avait été défendue par une avocate de ce cabinet, qui doit probablement sa vie au fait d'avoir été absente ce jour-là.

Dans la nuit suivante a été retrouvé le corps de Marshall Levine, un conseiller conjugal. Là aussi, les enquêteurs ont pu reconstituer après-coup un lien avec M. Jones: dans le cadre de la procédure de divorce, le fils du suspect avait vu en consultation un spécialiste partageant les bureaux de M. Levine.

En combinant analyses ADN, expertises balistiques et investigations de terrain, la police a ensuite identifié comme principal suspect Dwight Jones, un homme de 56 ans. «Il a traversé un divorce difficile en 2009 et 2010 et, durant cette époque, il est entré en relation avec toutes ces victimes», a relaté le chef policier Slavin.

Une vaste traque s'est alors engagée, avec le renfort des polices de la région. Aiguillés par un tuyau dont ils n'ont pas confirmé la source, les policiers sont parvenus à localiser lundi matin le suspect dans un hôtel à bas prix de Scottsdale, une banlieue de Phoenix.

Après avoir ouvert le feu contre les policiers, sans faire de blessés, Dwight Jones a retourné son arme contre lui. Lors de la phase de surveillance préalable du meurtrier présumé, les policiers l'ont vu se débarrasser d'une arme de poing, appartenant à un habitant de Fountain Hills, une autre banlieue de Phoenix.

Les enquêteurs ont découvert que cet homme avait été abattu à son domicile, en compagnie d'une femme. Dwight Jones est donc suspecté d'un total de six meurtres. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!