Actualisé 24.03.2015 à 15:46

Pays-Bas

Il aurait vendu 300 tonnes de cheval pour du boeuf

Le grossiste néerlandais Willy Selten, accusé d'avoir vendu de la viande chevaline comme du «pur boeuf», comparaît depuis mardi devant la justice. Il encourt une peine de 5 ans de prison.

Willy Selten évoque une erreur.

Willy Selten évoque une erreur.

Le Néerlandais Willy Selten, arrêté en mai 2013, a falsifié factures et étiquettes de ses lots de viande constituée d'un mélange cheval/boeuf dans «le but de vendre du cheval en tant que boeuf», a déclaré le procureur Ingeborg Koopmans. Il s'est exprimé mardi devant les juges du tribunal de Bois-le-Duc. Le parquet néerlandais a demandé une peine de 5 ans de prison.

Le parquet a relevé plus d'une trentaine d'instances de faux en écriture. Mme Koopmans a souligné que la tromperie avait probablement eu lieu «à plus grande échelle» que ce que les documents saisis permettent de prouver.

Willy Selten est notamment accusé d'avoir vendu en tant que «pur boeuf» des milliers de tonnes de mélange cheval/boeuf. La viande de cheval étant moins chère que le boeuf, il a pu en tirer une «plus-value financière importante», a ajouté Mme Koopmans.

La société du grossiste, basée à Oss, dans le sud des Pays-Bas, aurait été à l'époque en difficultés financières, atteste le procureur. Cette société a depuis été déclarée en faillite.

Une «erreur administrative»

Le grossiste en viande de 45 ans assure, lui, ne pas être en faute: il reconnaît avoir fourni de la viande de cheval à un client anglais, à sa demande, mais c'est à cause d'une «erreur administrative» que de la viande de cheval se serait retrouvée dans d'autres lots de viande.

«Nous avons fait une erreur dans la tenue de livres de comptes», a affirmé Willy Selten aux juges, assurant que l'enregistrement du cheval en tant que boeuf était due à un «automatisme (...) cela n'aurait pas dû arriver». L'accusé a ajouté que «le cheval représentait moins de 1% de mon affaire».

Jugement le 7 avril

«25 ans, chaque jour, chaque mois, chaque année, j'ai donné la priorité à la qualité de ma viande», a-t-il assuré, en larmes, dans une courte déclaration après les conclusions de son avocat. Le jugement contre Willy Selten est attendu pour le 7 avril.

Sa société avait déjà été impliquée dans un scandale: les autorités sanitaires néerlandaises (NVWA) avaient ordonné en avril 2013 le rappel de 50'000 tonnes de viande vendues par sa société entre janvier 2011 et janvier 2013. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!