Nidwald - Il avait menacé Alain Berset. Il perd son job
Publié

NidwaldIl avait menacé Alain Berset. Il perd son job

Le gérant d’une buvette avait critiqué le ministre de la Santé. Il a été interrogé par la Fedpol et a été viré.

Le café attenant au terrain de football du SC Buochs restera ouvert car les employés ont conservé leur poste.

Le café attenant au terrain de football du SC Buochs restera ouvert car les employés ont conservé leur poste.

20min/Rochus Zopp

«Ne venez pas en Suisse centrale. Vous ne saurez jamais si quelqu’un a un missile.» Cette phrase et d’autres menaces ont été proférées par l’ancien locataire du resto du club de foot SC Buochs dans une vidéo. Elle est devenue virale. L’homme qui a posté ces images a été interrogé par la police fédérale (Fedpol), mais selon sa propre déclaration, il a pu rentrer chez lui le jour même.

«Je n’ai pas menacé Alain Berset à se méfier de moi personnellement. Je ne suis pas dangereux», a-t-il déclaré à CH-Media. À ses yeux, Fedpol est aussi de son avis: «S’ils m’avaient vraiment classé comme quelqu’un à risque, je ne serais certainement pas en liberté.» Il n’avait pas téléchargé la vidéo lui-même.

Continuité assurée

Le SC Buochs a annoncé la résiliation du bail avec le propriétaire vendredi. «Nous pensons et espérons que l’incident n’aura pas de conséquences négatives pour le club grâce à notre action rapide et claire», déclare Daniel Gasser, coprésident du club. Les réactions aux mesures prises par le club ont été essentiellement positives. Une solution provisoire a été trouvée pour que le local puisse rester ouvert. «Tous les employés ont reçu une offre de notre part. Ils peuvent continuer à travailler pour nous dans les mêmes conditions», poursuit Daniel Gasser.

(pco/zor/jbm)

Ton opinion