Marly (FR): Il braque la banque à visage découvert
Actualisé

Marly (FR)Il braque la banque à visage découvert

Sans masque ni cagoule, il n'a pas attiré l'attention des employés. Pour l'instant, le malfrat court toujours.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le braqueur de la banque Raiffeisen de Marly était sûr de lui: c'est à visage découvert qu'il a commis son hold-up.

Les faits se sont produits mercredi, vers 17 h 30, peu avant la fermeture des guichets. Agé d'une quarantaine d'années, de type européen, s'exprimant en anglais et bien habillé, l'homme a été vu auparavant au village. Il est entré une première fois dans la banque et a changé 100 dollars, avant de s'en aller. Revenu peu après, il a brandi un pistolet et a menacé les quatre employés présents, qui lui ont remis de l'argent. Le montant du butin n'a pas été précisé mais, selon le porte-parole de Raiffeisen Suisse, il est «ridicule en regard du danger encouru par nos collaborateurs».

«Il a été très culotté, note Michel Genoud, officier de la police judiciaire fribourgeoise. En principe, les braqueurs ont le visage camouflé, au moins partiellement.» A sa connaissance, c'est la première fois qu'un hold-up à visage découvert se produit dans le canton.

S'agit-il d'un nouveau mode opératoire? «C'est vrai qu'on se méfie moins de quelqu'un qui n'est pas masqué», commente Michel Genoud, qui ne conclut pas pour autant à une nouvelle pratique. «Il s'agit plutôt de quelqu'un qui, n'étant pas de la région, pense qu'il ne sera pas reconnu et, donc, qu'il court moins de risques. Ou alors, il n'a plus rien à perdre.»

La photo du malfrat a été largement diffusée aux polices, en Suisse et à l'étranger, ainsi qu'aux frontières. Sans résultat, pour le moment.

Jacqueline Favez/ats

Ton opinion