Grande-Bretagne: Il change de nom pour éviter une taxe Ryanair
Actualisé

Grande-BretagneIl change de nom pour éviter une taxe Ryanair

Un jeune, enregistré sous un faux nom, a préféré changer de patronyme plutôt que payer 315 francs de frais de gestion pour modifier son billet d'avion.

par
ofu
L'émission du nouveau passeport d'Adam West a coûté 110 livres (155 francs).

L'émission du nouveau passeport d'Adam West a coûté 110 livres (155 francs).

Il n'y pas de petites économies. C'est du moins ce que s'est dit Adam Armstrong, un Britannique de 19 ans. Celui-ci a décidé de changer son nom de famille pour économiser... 110 livres (environ 155 francs suisses).

Adam avait prévu de partir à Ibiza le 11 juin dernier avec sa petite-amie, des copains et quelques membres de la famille pour un peu plus d'une semaine. Le père de sa dulcinée s'est chargé d'acheter les billets d'avion auprès de Ryanair. Pour cela, il a indiqué le nom et prénom que le Britannique avait inscrit sur son compte Facebook. Or, le jeune homme s'appelle Adam West et non Adam Armstrong sur le réseau social. «J'ai choisi Adam West en hommage à l'acteur qui jouait Batman dans la fameuse série TV», raconte le jeune homme à «The Guardian».

Contactée, la compagnie aérienne lui a affirmé que le changement de nom sur son billet d'avion lui reviendrait à 220 livres (315 francs suisses). Trop cher, s'est dit Adam qui trouvé une idée ingénieuse, mais quelque peu radicale, pour perdre le moins d'argent possible. Le Britannique a décidé de faire changer son nom. Une pratique gratuite en Grande-Bretagne. Seule l'émission de son nouveau passeport lui coûté 110 livres. Donc pile la moitié de ce que lui demandait Ryanair pour effectuer la modification.

La compagnie aérienne low cost se défend en affirmant qu'elle accorde un délai d'indulgence de 24 heures aux clients qui auraient indiqué des données erronées dans une de leur réservation. «Nous faisons payer tout changement de nom pour éviter que des personnes achètent toutes nos offres à bas prix pour les revendre ensuite à des tiers pour se faire de l'argent», explique un porte-parole.

Ton opinion