Coup de folie: Il décapite une cliente dans un supermarché
Actualisé

Coup de folieIl décapite une cliente dans un supermarché

Vendredi, un déséquilibré de nationalité bulgare a coupé la tête d'une Britannique de 60 ans avec un couteau dans un magasin aux Canaries (Espagne).

Un déséquilibré de nationalité bulgare a décapité vendredi une Britannique de 60 ans avec un couteau dans un magasin de l'île de Tenerife, aux Canaries, avant de s'enfuir en emportant la tête de sa victime, a annoncé la police.

L'homme de 28 ans, déjà connu de la police pour des actes violents, semble avoir choisi au hasard sa victime dans un supermarché chinois de la station balnéaire de Los Cristianos, au sud de Tenerife, avant de s'attaquer à elle à l'arme blanche et de lui couper la tête.

Il jette la tête sur le trottoir

L'agresseur «est entré dans un magasin de Los Cristianos où il a aussitôt attaqué à l'arme blanche une cliente, une femme britannique de 60 ans», qu'il semblait ne pas connaître, a annoncé la police dans un communiqué.

«La femme a été décapitée dans l'agression, puis l'agresseur est sorti du magasin en tenant sa tête à la main avant de la jeter sur le trottoir», a ajouté la police. L'homme a été arrêté par des policiers alors qu'il tentait d'échapper à un gardien.

«J'ai pensé que c'était une plaisanterie...»

Un témoin, Colin Kirby, un Britannique qui écrit pour le site d'information Tenerifemagazine.com, a raconté qu'il avait vu un attroupement, s'était approché et avait alors vu «un homme débraillé, d'environ 25 ans, tenant une tête par les cheveux».

«Il y avait du sang dessus et j'ai alors pensé à une mauvaise plaisanterie, l'homme marmonnait et criait, et d'autres gens ont commencé à crier», explique-t-il dans son article. «Des gardiens et des policiers se sont précipités vers lui. Il est parti en courant (...) quelqu'un l'a jeté à terre et l'a maintenu jusqu'à ce que de l'aide arrive», a-t-il poursuivi.

Il pensait être Dieu

Le maire de la localité, José Alberto Gonzalez Reveron, a déclaré aux journalistes que, selon les enregistrements des caméras de sécurité, l'homme était entré dans le magasin, n'avait pas échangé un seul mot avec la victime, s'était emparé d'un couteau de taille moyenne, puis l'avait décapitée.

Selon le maire, l'homme vivait dans une maison «à moitié abandonné» et avait l'habitude de clamer qu'il était «Dieu sur terre».

Victime choisie au hasard

La déléguée du gouvernement espagnol aux Canaries, Dominica Fernandez, a déclaré que l'agresseur avait «choisi la personne au hasard».

Selon des sources policières citées par les médias, l'agresseur présumé avait déjà été interné en hôpital psychiatrique pour des actes violents, notamment pour avoir frappé un homme au visage et lui avoir cassé les dents. Il en était sorti au mois de février.

Los Cristianos est une station balnéaire fréquentée par de nombreux touristes européens, en particulier britanniques, située au sud de Tenerife, l'une des deux principales îles de l'archipel espagnol des Canaries, dans l'Atlantique. (afp)

Ton opinion