Attaqué par un ours: Il décède un an après une greffe du visage
Actualisé

Attaqué par un oursIl décède un an après une greffe du visage

Un Chinois qui avait bénéficié d'une greffe du visage en 2006 est décédé. Cette mort met en relief les risques liés à ce type d'interventions, après l'annonce récente d'une greffe quasi totale de visage aux États-Unis.

Li Guoxing est mort en juillet à l'âge de 32 ans dans son village des montagnes du sud-ouest de la Chine, après avoir délaissé ses médicaments anti-rejets au profit d'herbes médicinales traditionnelles, a indiqué son médecin Guo Shuzhong.

«Sa mort n'a pas été causée par l'opération qui a été un succès. Mais nous ne pouvons pas écarter un lien avec (la question) des médicaments pour le système immunitaire», a indiqué M. Guo, directeur du département de chirurgie plastique de l'hôpital Xijing à Xian, dans le nord-ouest de la Chine, qui l'avait opéré en avril 2006.

Les causes exactes du décès sont inconnues car aucune autopsie n'a été pratiquée. Selon le docteur Guo, M. Li n'avait pas respecté les recommandations des médecins qui lui disaient de rester à l'hôpital et était rentré chez lui à la fin 2007.

Pas de contrôles réguliers

Il avait rapidement arrêté de prendre les médicaments anti- rejet, leur préférant des plantes médicinales qui, selon M. Guo, pourraient avoir endommagé son foie. En outre, il vivait très loin de l'hôpital et ne pouvait pas se soumettre à des contrôles réguliers.

Le 16 décembre, des médecins américains de Cleveland ont annoncé avoir effectué la première greffe quasi totale de visage sur une femme défigurée. Il ne s'agit que de la quatrième greffe de visage à ce jour. Les greffes du visage restent controversées car, pour certains experts, elles sont motivées davantage par des questions d'esthétique que par des considérations médicales.

En 2005, des chirurgiens français avaient réussi la première greffe partielle au monde sur une femme de 38 ans, Isabelle Dinoire, attaquée par son chien.

L'année suivante, le Chinois Li avait bénéficié d'une greffe de la moitié du visage après avoir été mordu par un ours en octobre 2004. En 2007, une troisième greffe de ce type avait été effectuée sur un Français de 29 ans après un cancer au visage. (ats)

Ton opinion