Violences policières: Il demande 237 millions de compensations

Actualisé

Violences policièresIl demande 237 millions de compensations

Un homme a déposé une plainte jeudi, demandant 237 millions de francs après avoir été sodomisé par des policiers avec un bâton dans une station de métro de New York.

Michael Mino, employé dans un salon de tatouage, a exposé ses griefs graphiquement devant un tribunal de Brooklyn: «Je suis embarrassé» a déclaré le jeune homme de 24 ans. «Je n'ai pas cherché ce qui m'est arrivé... Je suis un homme. J'ai été violé par quatre hommes qui m'ont plaqué au sol et enfoncé un bâton dans le rectum. Comment devrais-je me sentir?».

La plainte vise la ville, la police de New York, et quatre officiers qui patrouillaient et auraient conspiré pour violer les droits de Mineo le 15 octobre avec «une méchanceté volontaire et des attaques vicieuses». La victime affirme avoir subi «une extrême douleur physique, mentale et une souffrance émotionnelle, ainsi que de la détresse», étant «exposée au scandale public et au déshonneur».

Le principal acteur de cette brimade risque 25 ans de prison, ses complices quatre ans chacun. Ils avait repéré Mineo fumant de la marijuana à l'extérieur de la station et tenté de l'appréhender, puis l'avait fouillé à la recherche de drogue près d'un distributeur de tickets à l'intérieur. (ap)

Ton opinion