Actualisé 01.06.2015 à 23:40

ArgentineIl démissionne après un jugement trop clément

Horacio Piombo, un des juges argentins qui avaient accordé une remise de peine très polémique à un pédophile au motif que la victime avait déjà été violée auparavant, a démissionné.

Les juges Horacio Piombo et Benjamin Sal Llargues avaient déclenché un scandale en accordant le mois dernier une remise de peine à un pédophile auteur du viol d'un enfant de six ans, diminuant sa peine de prison de 6 ans à 3 ans et 2 mois.

Les magistrats avaient estimé qu'il s'agissait d'un simple abus sexuel, et non pas d'un viol, étant donné que le petit garçon avait déjà été violé auparavant par son propre père, emprisonné pour ces faits.

«Le magistrat a présenté sa démission à la Cour suprême lundi», a signalé un porte-parole du tribunal de la province de Buenos Aires où il travaillait.

L'argumentation présentée par les deux juges avait été qualifiée d'«atrocité» par le chef du gouvernement argentin, Anibal Fernandez, qui avait demandé l'ouverture d'une procédure administrative contre eux.

En présentant sa démission, Horacio Piombo évite une éventuelle révocation.

Suite à l'indignation générale provoquée par le jugement et à la demande d'organisations étudiantes et de professeurs, Horacio Piombo avait déjà renoncé la semaine dernière à son poste de professeur de droit dans une université. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!