Actualisé

Tuerie en direct aux Etats-Unis«Il devait forcément y avoir une explication»

Kimberly McBroom revient sur l'instant où elle a dû reprendre l'antenne en catastrophe, juste après que deux de ses collègues furent abattus.

par
joc
1 / 20
16.09 Vicki Gardner, qui était interviewée quand Vester Lee Flanagan a ouvert le feu, s'est confiée publiquement pour la première fois après la tuerie survenue le 26 août. Elle était sûre de perdre la vie.

16.09 Vicki Gardner, qui était interviewée quand Vester Lee Flanagan a ouvert le feu, s'est confiée publiquement pour la première fois après la tuerie survenue le 26 août. Elle était sûre de perdre la vie.

Facebook
31.08 Selon les adeptes des théories du complot, la fusillade n'était qu'une mise en scène visant à durcir la loi sur les armes. Et le petit ami et le père d'Alison Parker ne sont que des comédiens payés pour rendre le drame crédible.

31.08 Selon les adeptes des théories du complot, la fusillade n'était qu'une mise en scène visant à durcir la loi sur les armes. Et le petit ami et le père d'Alison Parker ne sont que des comédiens payés pour rendre le drame crédible.

Twitter
29.08 L'homme, qui a tué deux journalistes en direct à la télévision mercredi aux Etats-Unis, avait l'intention de commettre d'autres actes de violence, a indiqué vendredi le gouverneur de Virginie.

29.08 L'homme, qui a tué deux journalistes en direct à la télévision mercredi aux Etats-Unis, avait l'intention de commettre d'autres actes de violence, a indiqué vendredi le gouverneur de Virginie.

Sa mine pétrifiée a fait le tour du monde. Kimberly McBroom était aux commandes de la matinale de la chaîne WDBJ7 quand Vester Lee Flanagan a tiré sur deux de ses collègues, mercredi. Le direct interrompu en catastrophe, la présentatrice avait tenté de faire bonne figure en déclarant: «Je ne suis pas sûre de ce qui est arrivé là, nous vous informerons dès que nous saurons d'où ces sons venaient.»

Dans le «New York Daily News», la jeune femme revient sur cette journée noire: «J'ai cru qu'une voiture pétaradait. Ou que, peut-être, il y avait eu des coups de feu dans les environs. La région est assez rurale», raconte-t-elle. Kimberly McBroom a bien entendu sa collègue Alison Parker hurler, mais sur le moment, elle n'a pas pensé au pire: «J'ai cru qu'elle avait peur du bruit. J'ai pensé qu'il y avait forcément une explication», confie la jeune femme, qui a réussi à ne pas paniquer au moment de reprendre l'antenne.

La présentatrice ne connaissait pas vraiment le tireur, qu'elle avait côtoyé il y a deux ans. «Instinctivement, je n'étais pas vraiment à l'aise en sa présence. Quand il a été licencié, tout le monde était vigilant, inquiet qu'il fasse quelque chose», se souvient-elle. Kimberly McBroom ajoute qu'elle et son équipe ont tout fait pour essayer de rassurer l'une des productrices de l'émission, qui était fiancée à Adam Ward, le caméraman abattu. «Nous sommes une famille, nous gérons tout cela ensemble», conclut-elle.

Les images diffusées en direct sur la chaîne WDBJ7

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!