Publié

AnnemasseIl devient dealer pour sauver ses burgers

Le gérant d’un snack a été interpellé par la police française à Vétraz-Monthoux mardi 1er décembre. Il s’était mis au trafic de drogue pour pallier les effets de la crise du Covid-19 sur le chiffre d’affaires de son commerce.

Twitter/Police Nationale 74

Grosse prise mardi 1er décembre pour les policiers d’Annemasse. Ces derniers ont interpellé un homme âgé de 26 ans à Vétraz-Monthoux, en France voisine, a révélé mercredi «Le Messager». «Un commerce peut en cacher un autre! Un vendeur de burgers vend de la drogue comme des petits pains», a twitté la police nationale de Haute-Savoie, lundi sur son compte, non sans humour. L’individu, le gérant d’un snack, était dans le collimateur des enquêteurs du Groupe Stupéfiants de la brigade de sûreté urbaine. Les forces de l’ordre ont trouvé 3,6 kilos de résine de cannabis, 120 grammes d’herbe, 145 grammes de cocaïne et 11 700 euros en liquide dans sa voiture. Chez lui, la perquisition a permis de découvrir des emballages vides de plaquettes de résine de cannabis et du matériel de conditionnement. Les policiers ont également noté des vêtements, sacs et chaussures de luxe révélant «le train de vie hors norme du couple».

Lors de l’audition, l’homme a reconnu les faits. Il s’est livré au trafic de stupéfiants, notamment pour combattre les effets de la crise du coronavirus, impactant durement son commerce de sandwichs, actuellement sous scellé judiciaire. Quelque 43 680 euros figurant sur ses comptes ont également été bloqués. Présenté le 4 décembre au Parquet de Thonon-les-Bains, l’homme a été écroué en attente de son jugement. Initialement prévu lundi dernier, le procès a été renvoyé au 19 janvier 2021.

(lhu)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
112 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Zut

10.12.2020 à 22:14

j'ai vomi mon souper

alors quoi

10.12.2020 à 18:53

Bah! il faut bien essayer de survivre dans ce monde ultra libéral-capitaliste. A propos, je vends ma femme, 52 ans, blonde, pas grosse, parle 3 langues, certificat médical impeccable. J' ai deux enfants aussi dans les 25 ans je crois, c' est à vendre aussi

UN GENEVOIS À VÉLO

10.12.2020 à 18:16

Chez nous en Suisse tout le monde est honnête, mais on aime s'attaquer aux caves, aux bagnoles et aux boîtes aux lettres pour pouvoir se payer notre chnouf de Noël. Laissez-moi votre adresse !