06.06.2018 à 19:49

LucerneIl devient maître-chanteur pour payer ses dettes

La justice lucernoise a récemment condamné un jeune homme à 21 mois de prison avec sursis pour brigandage, tentative de chantage et violation de domicile.

von
gwa/ofu/ats

C'est sans doute le désespoir et peut-être un brin de naïveté qu'ont poussé un Suisse à commettre deux délits, en mars 2017, dans l'unique espoir de pouvoir rembourser ses dettes de jeux.

Le jeune homme de 21 ans avait dans un premier temps déposé une lettre auprès d'une entreprise zougoise. Dans la missive, rédigée en allemand lacunaire, il avait demandé qu'on lui remette 15'000 francs sur un parking. «Vous vider caisse. Si moins que 15'000, aller bancomat pour retirer ce que vous pouvez. Si non, nous faisons mesures!!!», avait-il écrit mot pour mot. La firme avait immédiatement alerté les forces de l'ordre. C'est ce qui ressort d'un jugement du Tribunal pénal lucernois, rendu public mercredi.

Dans un second temps, soit cinq jours plus tard, le jeune homme de 21 ans avait commis un brigandage dans un magasin de Werthenstein (LU). Masqué et armé d'un couteau de cuisine, il avait demandé de l'argent à une employée du commerce avant de s'enfuir avec un butin de 1454 francs. Mais sa fuite avait été de courte durée puisqu'il avait pu être arrêté peu après les faits dans sa voiture.

Frais de procédure élevés

Selon le Ministère public, l'accusé s'est non seulement rendu coupable de brigandage et de tentative de chantage, mais également violation de domicile.

Pour finir, la justice a condamné le Suisse en procédure accélérée à 21 mois de prison avec sursis. La période probatoire a été fixée à 4 ans. Le prévenu devra continuer à être pris en charge pour ses problèmes de jeux. Cerise sur le gâteau: les frais de procédure, qui s'élèvent à environ 7000 francs, sont à sa charge.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!