Actualisé 02.02.2015 à 12:08

JuraIl disparaît en abandonnant à leur sort ses 33 chevaux

Un agriculteur est contraint de s'occuper des bêtes d'un maquignon introuvable depuis des mois.

von
Cédric Knapp/jbm
Trois des équidés «oubliés» dans la ferme jurassienne.

Trois des équidés «oubliés» dans la ferme jurassienne.

«Je ne sais plus quoi faire», se lamente Michel Prêtre, de Boncourt. Depuis octobre 2014, il se retrouve avec 33 chevaux sur les bras, dont il doit s'occuper. Leur propriétaire, un commerçant en chevaux de Gränichen (AG), n'a plus donné signe de vie. «Jusqu'à maintenant, je m'en suis bien occupé. Mais leur nourriture coûte cher et certaines bêtes sont malades. Leur propriétaire me doit au moins 40'000 francs pour la pension», confie l'agriculteur. Il résume son dilemme: «J'ai voulu saisir le Tribunal cantonal. Mais la justice me demande de m'occuper des chevaux parce que je suis propriétaire des boxes. Par contre, je ne peux pas les vendre. Ils ne m'appartiennent pas...»

Un propriétaire peu scrupuleux

Selon les recherches de «20 Minuten», le propriétaire, qui n'a pas pu être joint, a fait plusieurs fois faillite. Une de ses ex-employées confirme que l'homme ne s'est jamais trop préoccupé de ses animaux... ni de ses salariés. «Il arrivait avec une nouvelle voiture au travail, sans avoir honoré ses engagements envers son personnel», ajoute-t-elle.

Une bête volée?

Face au désarroi de l'agriculteur, un élan de solidarité s'est développé sur les réseaux sociaux. Christoph Friedli, du Forest Ranch de Damphreux (JU), dit avoir reçu des offres pour aider son collègue. Dimanche, des bénévoles ont visité les chevaux. L'un d'entre eux dit avoir reconnu une de ses bêtes qui avait disparu. Une plainte va être déposée. –Cédric Knapp/jbm

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!