Vevey: Il écope de 5 ans et demi pour brigandage
Actualisé

VeveyIl écope de 5 ans et demi pour brigandage

Le Tribunal correctionnel de Vevey (VD) a condamné mardi un jeune homme de 25 ans à 5 ans et demi de prison pour brigandage qualifié.

Le 1er janvier 2007, dans un parking de Montreux (VD), il avait agressé une femme, la séquestrant dans le coffre de sa propre voiture avant de la lui dérober.

Le ressortissant espagnol a aussi été condamné pour de nombreuses escroqueries sur des sites de ventes aux enchères sur Internet, portant au total sur plus de 4600 francs, ainsi que pour des cas de filouterie d'auberge dans des hôtels de luxe de la riviera vaudoise. Le Ministère public, qui avait requis une peine de six ans d'emprisonnement, s'est dit satisfait par le jugement.

Inclination malfaisante

La qualification de brigandage qualifié a été retenue en raison de la mise en danger de la vie de la victime, asthmatique, dont les voies respiratoires ont été fortement obstruées durant les faits. Le jugement retient également la cruauté et l'absence de scrupule du condamné.

La peine minimale de 5 ans prévue par la loi pour ce type d'infraction a été augmentée pour tenir compte du concours d'infractions et de «l'inclination malfaisante» du criminel. A décharge, la cour a tenu compte de son casier judiciaire vierge et de sa collaboration en cours d'enquête.Il avait séquestré une automobiliste et dérobé sa voiture

Agression

Le 1er janvier 2007, le délinquant a agressé une automobiliste qui venait de quitter son véhicule au 5ème sous-sol d'un parking souterrain de Montreux (VD). Patient, le jeune homme avait attendu plus de 24 heures à l'endroit de l'agression avant de trouver une occasion de passer à l'acte.

Au moyen d'un couteau, il a contraint sa victime à lui remettre les clés de sa voiture et son argent. Il lui a attaché les mains, l'a bâillonnée et l'a forcée à monter dans le coffre de sa propre voiture. En chemin, il l'a obligée à lui remettre les codes de ses cartes bancaires, et est allé effectuer divers retraits d'argent.

L'homme s'est ensuite rendu au dessus de Villeneuve (VD). Il a attaché la femme à un arbre en contrebas de la route, à six kilomètres de toute habitation, et lui a mis un sac en toile plastifié sur la tête. Il s'est ensuite enfui en France avec son butin.

Sang-froid

La victime s'est finalement libérée par elle-même de ses liens, et s'est rendue seule à la première habitation pour y alerter la police. Asthmatique, cette infirmière, ancienne membre de l'armée canadienne, a pu rester en vie grâce à son sang-froid et aux techniques qu'elle y a apprises.

A l'audience, elle a expliqué avoir été terrorisée par l'agression. Elle a ajouté que l'homme l'a traitée avec violence et l'a menacée de mort à de nombreuses reprises. Traumatisée, elle a gardé de lourdes séquelles physiques et psychologiques, et ne peut plus exercer son métier.

(ats)

Ton opinion