Il est loin le temps où les séries nous faisaient rire
Actualisé

Il est loin le temps où les séries nous faisaient rire

HOLLYWOOD – Les chaînes américaines font le plein de nouvelles séries. Ce qui est sûr, c'est que l'humour n'est plus leur prorité.

Avant, on se poilait devant les âneries de Joey et Rachel dans «Friends», on se pliait en deux devant les conquêtes de Samantha dans «Sex & The City». Et que dire de «Mariés, deux enfants» et du célèbre Al Bundy? Aujourd'hui, qu'elles soient réussies ou non, les séries ne sont plus là pour faire rire. Le panier à courses des chaînes américaines le prouvent. Trois tendances se détachent. La première: la série judico-policière. Véritable rouleau compresseur, ce style n'est pas près de s'arrêter. Le producteur de «Prison Break» va lancer sur ABC «Supreme Courtships», un drame qui suit des greffiers. «Women's Murder Club» suivra une inspectrice de la brigade criminelle, tandis que «Protect And Serve» mettra en scène des policiers dans une banlieue de Los Angeles. Sans compter «Canterbury's Law», «K-Ville», «Judy's Got a Gun»... Deuxième tendance, le style surnaturel. Sur CBS, des morts ressusciteront dans «Babylon Fields», un exorciste luttera contre les «Demons» tandis qu'un prêtre se verra possédé dans «Preacher». Dernière tendance: les stars. Famke Janssen («X-Men») incarnera une jeune flic, David Duchovny un écrivain et Alyssa Milano une puissante avocate. Martin Scorsese réalisera une série sur les casinos. Guy Ritchie, lui, plongera dans le crime avec Carrie-Anne Moss. En France, TF1 diffusera cet été «Heroes», excellente série mais pas drôle du tout. On adore, certes, mais quand même, on veut rire!

Elsa Duperray

Ton opinion