Publié

États-Unis«Il est prêt à mourir pour la cause. Et vous?»

Le parti républicain de l’Arizona a demandé aux supporters de Donald Trump s’ils étaient prêts à donner leur vie pour inverser le résultat de l’élection présidentielle.

La polémique naît lundi soir sur Twitter. Sur son compte officiel, le parti républicain de l’Arizona partage une publication d’Ali Alexander, un des leaders du groupe «Stop the Steal», qui affirme que l’élection présidentielle était truquée. «Je suis prêt à donner ma vie pour ce combat», a-t-il écrit. Le parti républicain reprend donc ce post et ajoute le commentaire: «Il l’est. Et vous?»

Une heure plus tard, le même compte publie des images du film «Rambo» sorti en 2008, rapporte le Huffington Post. On y entend le personnage principal haranguer des soldats: «C’est ce que nous faisons, qui nous sommes. Vivre pour rien, ou mourir pour quelque chose!» Vu plusieurs centaines de milliers de fois, ce post est supprimé mardi matin. Zachary Henry, porte-parole du parti républicain de l’Arizona, évoque alors des «problèmes de droits d’auteur».

Ces deux publications ont provoqué une foule de réactions consternées. «Si une personne de l’Arizona tue quelqu’un pour que Trump reste en fonction, est-ce que la présidente du parti républicain de l’Arizona, Lelli Ward, sera accusée de complicité?» a notamment demandé Will Brunch, chroniqueur pour le «Philadelphia Inquirer».

À la question de savoir si ces deux tweets pouvaient être considérés comme un appel à la violence, Zachary Henry n’a pas répondu.

(joc)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!