Hockey sur glace: Il est recruté par une équipe qu'il déteste

Publié

Hockey sur glaceIl est recruté par une équipe qu'il déteste

Il y a quelques mois, Max Domi avait déclaré: «Montréal, c'est à ch» Pas de bol, il vient d'être échangé chez le Canadien.

par
Emmanuel Favre
Max Domi sous les couleurs des Coyotes.

Max Domi sous les couleurs des Coyotes.

Keystone

Vendredi, le Canadien de Montréal et les Arizona Coyotes (NHL) ont procédé à un échange. Alex Galchenyuk, l'attaquant américain des Habs, a pris la direction du désert; Max Domi, l'attaquant canadien des Coyotes, a atterri dans la métropole québécoise.

Forcément, la transaction a été longuement commentée. Quelle équipe est gagnante? Galchenyuk, dont le papa avait porté les couleurs du HC Sierre en LNB, va-t-il éclore dans un contexte moins oppressant qu'à Montréal? Domi n'est-il pas trop petit? Bref, à la radio, à la télé et sur les réseaux sociaux, au bistrot et ailleurs, les débats ont pullulé sans accoucher d'une réponse catégorique.

Et voilà qu'un argument, comme le relate «ballecourbe.ca», pourrait faire pencher la balance dans le camp de ceux qui pensent que cet échange ne sert pas les intérêts du Canadien. Un extrait d'une interview qui date de 2017 ne servira probablement pas les intérêts de Max Domi.

L'année dernière donc, dans une «Web Serie» réalisée par l'ancien joueur Paul Bissonnette et intitulée «Road Tripin' with Biz», Domi a évoqué son enfance, sa relation avec son père (Tie, un ancien dur à cuire de NHL) et ses souvenirs de Toronto, la ville de son enfance.

À cette occasion, il avait déclaré, en anglais: «Toronto is the best city in the World () Montreal sucks.» Traduction: «Toronto est la meilleure ville du monde () Montréal, c'est à ch» Aïe. Ce jour-là, c'est sûr, Domi aurait mieux fait de se taire. Le nouveau numéro 13 des Habs peut désormais s'attendre à un concert de sifflets lors de sa première sortie officielle dans la tunique du Tricolore.

Ton opinion