Renens (VD): Il était sorti de l'aide sociale mais se retrouve marron
Actualisé

Renens (VD)Il était sorti de l'aide sociale mais se retrouve marron

Contraint par la commune de fermer boutique, un marchand dépend de nouveau de l'Etat. Lancée par une habitante, une pétition de soutien rencontre le succès.

par
reg
Pierre-Alain Christen est très touché par le soutien populaire. (cge)

Pierre-Alain Christen est très touché par le soutien populaire. (cge)

«Qu'est-ce que l'on préfère, que des gens se débrouillent ou qu'on les paie à ne rien faire?» La conseillère communale renanaise Verena Berseth est bien décidée à lutter contre ce qu'elle considère comme une «injustice». A son initiative, plus de 200 signatures ont été récoltées pour soutenir le marchand de marrons qui doit quitter la place du Marché aujourd'hui.

«Il y a sept mois, je suis ¬sorti de l'aide sociale. Et maintenant j'y retourne», souffle Pierre-Alain Christen. Le commerçant ne comprend pas la décision des autorités d'enlever son chalet: «On m'empêche de travailler, alors que la commune se dit à gauche!» En tolérant sa présence durant l'hiver, la Municipalité lui avait permis d'être autonome financièrement.

Bien qu'elle soit sensible au rôle que le marchand peut jouer au centre de la ville, notamment en termes d'animation, la syndique Marianne Huguenin fait valoir le respect de la législation. «Nous avions autorisé une activité transitoire de vente de marrons. Vu les températures hivernales, nous avions même toléré l'installation d'un chalet, explique-t-elle. Mais nous ne voulons pas de structure permanente à cet endroit, qui aurait de toute façon nécessité des autorisations en bonne et due forme et une mise à l'enquête.» La pétition a été envoyée au Conseil communal hier: il n'est pas impossible qu'une solution alternative soit trouvée.

Ton opinion