Publié

Espagne/SuisseSuspecté d’avoir tué sa copine et s’être fait passer pour elle sur le web: arrêté à Genève

Un Colombien soupçonné d’avoir tué sa petite amie fin août à Valence (Esp) a été interpellé jeudi matin à la gare Cornavin, alors qu’il tentait de fuir la Suisse.

par
joc

La police cantonale genevoise a mis fin jeudi matin à la cavale d’un jeune homme suspecté du meurtre de sa petite amie. Janner J.O., 29 ans, a été arrêté à la gare Cornavin alors qu’il tentait de fuir la Suisse. «Après un échange d’informations entre la Police nationale (ndlr: espagnole) et les autorités suisses, il a été possible de vérifier le sort du fugitif à Genève (Suisse) et son intention de quitter le territoire suisse en train», peut-on lire sur le site La Razon.

«Une arrestation a effectivement eu lieu jeudi matin à 7h30 à la gare Cornavin», confirme à «20 minutes» Alexandre Brahier, porte-parole de la police cantonale genevoise.

L’enquête a commencé le 24 août à Valence (est de l’Espagne), jour où a été signalée la disparition de Yesica G., une infirmière uruguayenne. Une semaine plus tard, le corps de la jeune femme était retrouvé dans le coffre d’une voiture garée dans la rue où elle vivait avec son petit ami, Janner. Yesica avait été frappée et étranglée, et le principal suspect de ce meurtre avait disparu.

Pour gagner du temps et organiser sa fuite, le jeune homme avait pris le contrôle du compte Instagram de sa compagne et envoyé des messages à son entourage, écrit le «Sun». «Je vais bien, occupe-toi de mon chat», aurait notamment écrit Janner J.O. à un proche de la victime.

Après la découverte du corps de Yesica, sa sœur avait lancé un appel sur les réseaux sociaux, convaincue de la culpabilité de son petit ami. «Le Colombien l’a tuée à Valence en Espagne. Il est en train de fuir la justice. S’il vous plaît, partagez ces photos de lui pour que justice soit faite», avait-elle écrit. «Ils s’étaient déjà disputés par le passé. Je suis sûre que c’est lui. Il est jaloux et menteur», avait pour sa part confié une amie de la victime à la télévision espagnole.

Selon le média espagnol, l’individu se préparait à quitter le territoire suisse quand il a été interpellé, jeudi matin. L’enquête suit son cours. Il s’agira notamment de déterminer si la victime a été tuée dans sa voiture avant que celle-ci ne soit déplacée, ou si le meurtre a eu lieu dans son appartement. La police de Valence, qui n’écarte pas l’hypothèse d’une complicité, refuse d’en dire plus pour le moment.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!