18.03.2020 à 21:24

Valais

«Il fait beau, on essaye de profiter comme on peut»

A Verbier comme ailleurs, le coronavirus a mis un terme abrupt à la saison d'hiver. Mais quelques touristes hantaient encore les rues mardi.

de
Pauline Rumpf

Verbier, mardi 17 mars 2020. Hôtels, restaurants et magasins de sport ont fermé leurs portes, certains depuis plusieurs jours à cause des annulations massives. Les terrasses sont désertes, les rues sont presque vides, mais ceux qui restent ont le moral.

«Le confinement à la montagne est assez doux, la neige reste accessible à la force des jambes», sourit Gianni, un Espagnol en vacances. Les randonneurs à ski s'en sont en effet donné à oeur joie durant le dernier week-end avant l'état de nécessité, et beaucoup d'entre eux y sont retournés en début de semaine. Soit pour faire le plein de soleil avant de replonger dans la morosité, soit pour occuper les journées d'une saison morte qui s'annonce longue. «Je suis médecin, je suis reconnaissant de pouvoir passer ce temps avec ma famille avant de retourner au travail», explique Jerry, de Belgique. «Il fait beau, on essaye de profiter comme on peut.»

Prudence en montagne

Mais l'Office du tourisme, qui reste ouvert pour informer sur la situation, déconseille à quiconque de rallier Verbier, pour éviter un brassage de populations. Selon la rumeur, plusieurs malades ont d'ailleurs déjà été détectés dans la station. En outre, les sports à risques doivent être pratiqués avec une prudence supplémentaire pour éviter de surcharger encore plus les urgences en cas d'accident. La police cantonale l'a rappelé mardi après-midi.

Coronavirus: Zermatt vidé de ses touristes

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!