Il fait juger le grand patron des Finances fédérales
Actualisé

Il fait juger le grand patron des Finances fédérales

Un particulier poursuit Hans-Rudolf Merz. Il veut se faire rembourser de l'argent perdu.

L'homme, un Bernois de Muralto, (TI) réclame 12,28 millions de francs au conseiller fédéral. Le plaignant estime que Hans-Rudolf Merz a contribué à lui faire perdre de l'argent dans le cadre de la faillite de la Sparkasse und Hypothekenbank Luzern. La Commission fédérale des banques a retiré à cet établissement sa licence en 1990, car elle n'avait plus suffisamment de liquidités ni de moyens propres.

Devant la Cour, l'homme a caractérisé cette faillite de «plus grand crime économique de ces dernières années». Il a accusé la Commission fédérale des banques d'en être responsable. Selon lui le Département fédéral des finances, dirigé par Hans-Rudolf Merz, doit en assumer les erreurs. L'homme poursuit le grand argentier de la Confédération depuis des années avec différentes plaintes. Il avait déjà intenté une action similaire contre l'ex-conseiller fédéral Christoph Blocher. Mais il a retiré la plainte après la non-réélection du Zurichois en décembre dernier.

Hans-Rudolf Merz ne s'est pas présenté à l'audience lundi. «Le conseiller fédéral n'a absolument rien à voir avec la banque qui a fait perdre de l'argent au plaignant», a expliqué Dieter Leutwyler, porte-parole du Département fédéral des finances. D'après l'avocat du ministre, la plainte n'a aucune chance d'aboutir. Le Tribunal cantonal ne serait pas compétent. Le verdict sera rendu ultérieurement.

(mme/ats)

Ton opinion