Vaud: Il fait la fête au cabaret, le personnel le dépouille
Actualisé

VaudIl fait la fête au cabaret, le personnel le dépouille

Le gérant d'un club de strip-tease est accusé d'avoir volé un client très éméché avec l'aide d'une employée en juin 2015.

par
Christian Humbert
En galante compagnie, le client n'a, sur le moment, pas  réalisé les faits.

En galante compagnie, le client n'a, sur le moment, pas réalisé les faits.

Keystone/Alex Hofford

Sacrée gueule de bois pour cet amateur de filles dénudées. Il avait passé une soirée bien arrosée en charmante compagnie dans un cabaret de Gland. Il s'était même isolé dans une loge avec une danseuse employée par le club. Mais quelques jours plus tard, il s'est rendu compte que son compte en banque avait fondu de plusieurs milliers de francs pendant qu'il faisait le joli cœur. Il a alors déposé une plainte pénale. Mais comment donc s'est-il fait plumer?

Dans la nuit du samedi au dimanche 14 juin 2015, alors que ce client très éméché était en discrète compagnie avec une strip-teaseuse, le gérant de l'établissement lui aurait dérobé son porte-monnaie, le dépouillant de 400 fr. Il aurait aussi emprunté sa carte bancaire, dont il est parvenu à ­obtenir le code. Accompagné d'une de ses employées, l'accusé s'est rendu à un bancomat et lui a ordonné de puiser 1600 fr. sur le compte, selon les dires de la femme. Elle a retiré en fait 2000 fr., en a remis 1600 à son patron et a conservé 400 fr. pour elle. Le gérant n'en serait pas resté là: il est aussi accusé d'avoir facturé deux bouteilles de champagne pour un total de 1200 fr., au lieu du seul flacon consommé.

La complice vient d'être condamnée par un procureur à 40 jours-amende avec sursis, ainsi qu'à une amende de 240 fr. pour vol. Quant au gérant, aussi condamné, il a fait opposition. Son dossier sera donc jugé ultérieurement par un tribunal.

Ton opinion