Villars-sur-Glâne (FR): Il fait le buzz à NYC, mais nos lecteurs l'ont déjà vu
Publié

Villars-sur-Glâne (FR)Il fait le buzz à NYC, mais nos lecteurs l'ont déjà vu

Cet oiseau aux couleurs flamboyantes a fait le buzz à New York. Mais en Romandie, il n'est pas rare de le croiser.

par
xfz

La news a fait le tour de la planète. Un canard mandarin nageant dans les eaux de Central Park, c'était du jamais vu. «S'il s'agit d'un spécimen sauvage, c'est effectivement très étonnant. Je ne vois pas comment il aurait pu arriver là. Il est donc bien plus probable qu'il se soit simplement échappé d'une volière», estime Livio Rey, biologiste et attaché de presse de la Station ornithologique suisse.

Toujours est-il que de nombreux lecteurs de «20 minutes» ont été étonnés par la nouvelle, publiée lundi, car ils avaient déjà croisé cet oiseau à divers endroits en Romandie. «J'en ai vu un vendredi dans l'étang du Platy, à Villars-sur-Glâne. Au vu de ses magnifiques couleurs, je l'ai même pris en photo», explique une Fribourgeoise. L'info est confirmée par le responsable des parcs et jardins de la commune: «En effet, il est d'ailleurs toujours là. Nous avons des couples de canards d'élevage de diverses espèces, mais celui-ci semble sauvage. En tous cas, il est arrivé là par ses propres moyens et il est tout à fait capable de voler.»

Une vingtaine de couples

Le chef du Secteur faune, biodiversité, chasse et pêche du canton de Fribourg, Denis Vallan n'est quant à lui pas étonné. «En Suisse, il y a une vingtaine de couples sauvages qui nichent dans les trous des arbres. Et il arrive parfois qu'on le croise dans le canton. Le plus souvent, on le voit du côté du lac de Neuchâtel. Mais jamais dans les Préalpes. De plus, c'est un oiseau qui migre sur des courtes distances. Plusieurs spécimens viennent donc depuis le nord pour passer l'hiver en Suisse.»

Ce canard étant très apprécié des amateurs pour ses magnifiques couleurs, il est présent dans pas mal de volières, notamment en Angleterre et aux Pays-Bas. Il n'est donc pas rare que certains individus s'échappent et se retrouvent dans la nature. «Le canard mandarin est une espèce exotique, introduite par l'homme. Mais, contrairement à d'autres, il ne se reproduit que très peu en milieu sauvage. Ce n'est donc pas une espèce invasive», souligne Denis Vallan. En outre, des lecteurs de «20 minutes» en auraient également aperçus à Préverenges, Saint-Sulpice, Genève ou encore Yverdon.

Ton opinion