Australie - Il fait livrer pour 1130 dollars de desserts au travail de son papa

Publié

AustralieIl fait livrer pour 1130 dollars de desserts au travail de son papa

Un enfant de 4 ans s’est servi du téléphone de son père pour laisser libre cours à sa gourmandise, lundi à Sydney.

«Avant tout, de la fumée sortait de mes oreilles. J’ai hurlé son nom à travers la rue. Il a couru dans sa chambre avant même que je ne le lui ordonne.» Kris King a retrouvé son calme et rigole en repensant à sa mésaventure. Son porte-monnaie, lui, tremble encore. Lundi, cet Australien domicilié à Sydney a prêté son téléphone à son fils de 4 ans pour l’occuper pendant le match de sa grande sœur. Le petit Christian a pianoté quelques instants, puis a prévenu son papa que «quelque chose était en route». Le père de famille a alors cru à une blague.

Ce n’est qu’au moment où sa femme l’a appelé que Kris a compris qu’il y avait un petit problème: son fils avait commandé une quantité astronomique de glaces en tous genres via l’application Uber Eats. «D’abord, j’ai cru que la facture était de 139 dollars australiens. Puis, j’ai regardé plus attentivement et elle était de 1139 dollars (ndlr: 750 francs). Nous avons failli avoir une crise cardiaque», raconte-t-il au «Guardian». En passant en revue cette commande longue comme le bras, Kris a compté environ 99 douceurs. «Il m’avait carrément dit qu’il avait commandé un gâteau d’anniversaire pour lui-même, et je ne l’avais pas cru», s’amuse l’Australien.

«Il n’a pas commandé au hasard»

Parmi les desserts commandés par Christian, figuraient notamment deux tiramisus, une bûche au chocolat et huit ou neuf pots d’un litre et demi de crème à la fraise. «Il a choisi ceux qu’il voulait. Il n’a pas commandé au hasard», commente Kris, qui dit utiliser Uber Eats tous les jours. «Il a forcément dû nous voir faire», ajoute-t-il. L’énorme commande a été livrée à la caserne de pompiers de Newtown, où l’Australien travaille comme pompier et d’où il avait passé sa dernière commande.

Les soldats du feu en service à ce moment-là ont accepté les colis et retiré tout ce qu’ils avaient dans le frigo pour les mettre à l’abri. Uber Eats a accepté de rembourser la commande lorsque Kris et sa femme ont expliqué ce qu’il s’était passé.

(joc)

Ton opinion

0 commentaires