Genève: Il fait trop chaud, des ouvriers auront congé les après-midis

Publié

GenèveIl fait trop chaud, des ouvriers auront congé les après-midis

L’important chantier de l’avenue Pictet-de-Rochemont sera mis en veille aux heures chaudes de la journée. Une décision de l’inspection paritaire des entreprises.

par
Maria Pineiro
La nature des travaux n’est pas compatible avec la chaleur.

La nature des travaux n’est pas compatible avec la chaleur.

mpo

Dès jeudi, les ouvriers qui œuvrent sur l’avenue Pictet-de-Rochemont, un des axes principaux de la Ville de Genève, stopperont le travail l’après-midi. La décision a été prise mercredi en fin de journée par l’inspection paritaire des entreprises, uniquement pour ce chantier qui consiste à poser un nouveau revêtement phono-absorbant et à dessiner des pistes cyclables sur cette route.

Conditions infernales

Il s’agit là d’une victoire pour le syndicat Unia qui réagit «positivement à cette décision, compte tenu du type de travail effectué sur cet ouvrage». Quelques heures auparavant, l’organisation était sur place pour dénoncer des conditions infernales. «Mardi, en plein soleil, les ouvriers ont ratissé de l’asphalte sortant du camion à 170 degrés, a épinglé Helena Verissimo de Freitas, secrétaire générale adjointe. Le syndicat dit avoir «constaté beaucoup de choses qui n’allaient pas». Et de lister le manque de pauses le premier jour, des travaux lourds planifiés aux heures chaudes ou l’absence d’un lieu au frais où s’abriter.

La santé avant tout

Unia a aussi pointé du doigt les autorités cantonales qui auraient «mis la pression sur la société pour que les travaux ne prennent pas de retard» eu égard à l’importance de l’avenue en termes de mobilité. Contactée, l’entreprise Perrin, qui pilote le chantier, s’inscrit en faux: «Nous appliquons les directives, les ouvriers ont de quoi boire, ils peuvent faire des pauses et ont à disposition un local climatisé». Du côté des départements cantonal des infrastructures et municipal de l’aménagement, on assure que la santé des ouvriers passe avant les délais et qu’il ne saurait être question de mettre une quelconque pression.

Retard de chantier

Menés à mi-temps, les travaux devraient prendre du retard, au grand dam des automobilistes. En effet, la fermeture de l’avenue Pictet-de-Rochement impacte fortement les axes adjacents. Ainsi, mercredi après-midi, l’avenue de Frontenex et les quais étaient bien plus congestionnés que d’habitude aux mêmes heures.  

Vaud également

Fin juillet, Unia Vaud tirait la sonnette d’alarme après avoir sondé les ouvriers. Le syndicat avait dénoncé un manque d’eau sur les chantiers et l’absence de pause lors de fortes chaleurs. Il avait relevé que seuls 8% des chantiers avaient été stoppés dans le canton. Réagissant, la Fédération vaudoise des entrepreneurs avait indiqué que les chantiers ne manquaient pas d’eau et déplorait un coup de canif dans le partenariat social.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l'essentiel des infos de la journée.

Ton opinion

176 commentaires