Euro 2016: «Il fallait bien que ça tombe sur quelqu'un»
Actualisé

Euro 2016«Il fallait bien que ça tombe sur quelqu'un»

Digne malgré les circonstances, Granit Xhaka assume son penalty raté qui renvoie la Suisse à la maison. Mais reste fier de la prestation d'ensemble.

par
Florian Müller
Saint-Etienne
1 / 76
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Granit Xhaka fut le seul joueur à rater son tir au but face à la Pologne. Un raté fatal à la Suisse (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

Xherdan Shaqiri a redonné de l'espoir à tout un pays en égalisant en fin de match sur un ciseau acrobatique (Samedi 25 juin 2016).

Keystone
Saint-Etienne, France
Saint-Etienne, France

La Suisse a encaissé un but sur un contre polonais peu avant la pause (Samedi 25 juin 2016).

Keystone

Granit, quel est le sentiment qui prédomine au sortir de cette cruelle élimination?

L'équipe est très triste. Ok, nous avons mal commencé le match, il y avait beaucoup de nervosité. Mais après la première demi-heure et jusqu'à la fin du match nous avons été la meilleure équipe sur le terrain. Ça, c'est malgré tout une satisfaction.

Vous ratez le penalty qui élimine la Suisse…

Il fallait bien que quelqu'un commette une erreur, et cette fois c'est tombé sur moi. Je voulais tirer à gauche, c'est mon côté fétiche, mais j'ai très mal tapé dans le ballon et il est parti sur l'extérieur. Je n'ai que 23 ans, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre. Mais ça ne m'empêchera pas de m'élancer la prochaine fois que je serai dans cette situation.

Que retenez-vous de la prestation d'ensemble de l'équipe de Suisse?

Nous avons réalisé un tournoi fantastique. Nous sommes revenus deux fois au score, ça montre notre force de caractère. Nous avons aussi souvent dominé nos adversaires, ce qui montre les progrès effectué dans le jeu. L'avenir est devant nous, un jour la chance sera de notre côté.

Aujourd'hui, la Suisse était meilleure que la Pologne…

Le football est parfois un peu stupide, car ce n'est pas toujours la meilleure équipe qui gagne à la fin. Mais c'est comme ça, il faut faire avec. Il faut continuer à travailler et regarder devant sans pointer du doigt l'une ou l'autre individualité.

Vous allez maintenant vous concentrer sur votre nouveau défi avec Arsenal?

Je vais d'abord prendre des vacances et complètement déconnecter, peut-être encore regarder quelques matches à la télévision… Car je remarque que j'arrive au bout en terme d'influx. Ensuite, c'est une nouvelle carrière qui débutera pour moi. Je me réjouis de ce nouveau défi qui m'attend à Arsenal.

Ton opinion