Actualisé 06.08.2014 à 22:29

FootballIl fallait le Revolution pour stabiliser Gonçalves

L'ancien défenseur de Thoune et de Sion a enfin enchaîné deux saisons de suite dans le même club. Il a posé ses valises aux Etats-Unis.

von
rca
Le Lausannois de 28 ans (à droite) a fait son trou au sein de la défense de la Nouvelle-Angleterre.

Le Lausannois de 28 ans (à droite) a fait son trou au sein de la défense de la Nouvelle-Angleterre.

Le joueur est né au Portugal et a grandi en Suisse. Il a commencé sa carrière à Yverdon, Winterthour, Venise, Thoune, puis il est allé à Heart of Midlothian, en Ecosse, et à Nuremberg. Gonçalves a ensuite tenté de se relancer à Saint-Gall et à Sion, mais les blessures et les aléas l'en ont empêché. «Bien sûr que j'aurais voulu faire 3 ou 4 ans dans une même équipe. C'est le but de tout footballeur, avoue-t-il. Mais si ça ne fonctionne pas où l'on est, il faut être prêt à bouger. Tous ces changements m'ont appris beaucoup en tant que joueur, mais aussi en tant qu'homme.»

Au sein de la franchise de Major League Soccer du New England Revolution, l'ex- junior du FC La Sallaz, à Lausanne, peut enfin donner la pleine mesure de ses capacités. «Il a fallu s'adapter. Le foot est différent dans chaque pays, mais encore plus aux USA? Avoir connu avant tant de pays et de styles de jeu m'a aidé. Même quand cela se passe mal au sein d'une formation, c'est toujours ça d'expérience engrangée», dit-il.

Gonçalves a reçu le prix de meilleur défenseur de MLS pour sa première saison au Gillette Stadium, une immense enceinte de 68 000 places, à 40 km de Boston. Cette année, il a même été nommé capitaine. De quoi avoir des regrets pour un homme qui a trop bourlingué pour pouvoir réellement faire son trou? «Non! Je n'ai jamais été effrayé par une nouvelle expérience et un footballeur n'est heureux qu'en jouant...»

Twitter , @RobinCarrel

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!