«Il faut limiter l'accès des ados aux cartes de crédit»
Actualisé

«Il faut limiter l'accès des ados aux cartes de crédit»

Faut-il refuser aux mineurs l'accès aux cartes de crédit? La semaine prochaine, le parlementaire valaisan Stéphane Rossini lancera le débat aux Chambres fédérales.

Un emprunt pour les études, un leasing pour la voiture, une ou plusieurs cartes de crédit pour faire la fête le soir: la spirale de l'endettement est lancée. Face à ce phénomène qui va s'aggravant, le Valaisan Stéphane Rossini lance l'idée de limiter l'accès des jeunes aux cartes de crédit. Une proposition très bien accueillie par les organismes d'aide aux endettés. «Ce serait un garde-fou et cela limiterait les dégâts, car l'argent virtuel pousse à la consommation», indique Corinne Feusier, assistante sociale au Centre social protestant (CSP), à Lausanne. Ce dernier offre un bilan financier, un budget d'assainissement et établit un plan de recouvrement pour aider celles et ceux qui ne savent plus comment s'en sortir. «Mais c'est souvent trop tard, et on ne peut que leur apprendre à vivre avec leurs dettes...» Tamara Kazadi, assistante sociale à Caritas Vevey: «Nous recevons des personnes qui ont 30 ans en moyenne et qui sont déjà endettées depuis une dizaine d'années. Avec entre 50 000 et 100 000 francs de dettes, cela prend plusieurs années – voire une vie – à rembourser. L'accès à la consommation n'est plus en lien avec la réalité.» En guise de prévention, Caritas Vaud proposera donc cette année des cours d'aide à la gestion du budget.

Caroline Goldschmid

Ton opinion