Weltklasse: Il faut profiter de l'effet Bolt
Actualisé

WeltklasseIl faut profiter de l'effet Bolt

Le meeting «Weltklasse» de Zurich offrira vendredi un condensé athlétique des JO de Pékin, avec une quarantaine de médaillés olympiques dont certains avides de prendre une petite revanche.

Les organisateurs ont retouché leur concept pour redonner tout son lustre au meeting.

Fatigués par leurs exploits tout frais des Mondiaux d'Osaka, les stars n'avaient guère brillé sur la piste du Letzigrund l'an passé. Les organisateurs avaient voulu faire oeuvre de pionnier en renonçant aux lièvres et en diminuant les traditionnels gages de notoriété pour augmenter les primes au résultat. Mais une bonne partie des athlètes et managers n'avaient pas apprécié.

Cette fois, il doit en aller autrement. La dynamique est très positive, avec notamment un Usain Bolt (engagé sur 100 m) qui ne se dit «pas fatigué» par ses trois titres et records du monde de Pékin. Le plateau est des plus somptueux, réunissant par exemple tous les médaillés olympiques dans six des quinze épreuves principales au programme, dont le 100 m justement.

De quoi nourrir les rêves de (petite) revanche des battus de Pékin et les envies de record, que les organisateurs entendent à nouveau favoriser en ayant revu leur philosophie centrée l'an passé sur la valorisation des duels uniquement. La Russe Yelena Isinbayeva à la perche et la Croate Blanka Vlasic à la hauteur semblent les mieux à même d'établir une meilleure marque planétaire.

Pour Vlasic, il s'agira aussi de garder la main sur le jackpot d'un million de dollars promis aux invaincus de la Golden League. Elle reste la seule en lice avec la Kényane Pamela Jelimo, archidominatrice sur 800 m.

Autres temps forts, la réédition du duel entre les Américains Lashawn Merritt et Jeremy Wariner sur 400 m et le 110 m haies avec Dayron Robles.

Parmi les rares Suisses engagés, Julien Fivaz disputera le saut en longueur. (si)

Ton opinion