Actualisé 29.03.2020 à 21:00

Genève

«Il faut que les gens comprennent»

Les forces de l'ordre genevoises ont patrouillé en force samedi et dimanche pour faire respecter les recommandations en vigueur liées au Covid-19. Deux commerces et une plage ont été fermés.

de
Léonard Boissonnas
Les agents ont surveillé de près les comportements.

Les agents ont surveillé de près les comportements.

Keystone/Salvatore di Nolfi

A Genève, un important dispositif policier a été déployé ce weekend. Des patrouilles des polices cantonale et municipales, à pied et en voiture, étaient mobilisées sur les deux rives. Samedi, plus d'une dizaine d'amendes d'ordre ont été infligées à des personnes regroupées à plus de cinq, indique Laurent Paoliello, porte-parole du Département genevois de la sécurité, de l'emploi et de la santé: «La police a été ferme, tout en faisant preuve de bon sens: elle est allée au contact de la population, bien sûr en respectant les distances, elle a rappelé les règles, et fait de la prévention, mais elle a aussi sanctionné quand nécessaire.»

Deux commerces ont été fermés et amendés car ils ne respectaient pas les recommandations. Ils pourront rouvrir une fois qu'ils se seront mis en conformité. Comme ce sera le cas dès lundi pour toute enseigne qui ne respectera pas les règles. Trop fréquentée, la plage d'Hermance a quant à elle été bouclée.

«La présence policière fait beaucoup, déclare Laurent Paoliello. Nous avons mis des moyens importants et avons senti dimanche que cela a eu son effet.» De fait, seules deux amendes pour stationnement interdit (sur les quais, où le parcage n'est plus possible depuis samedi) ont été mises ce jour en lien avec la crise du Covid-19.

Les forces de l'ordre continueront à être très attentives cette semaine, d'autant que la météo devrait être ensoleillée dès mercredi: «C'est évidemment important de s'aérer, mais il faut que les gens comprennent qu'ils ne peuvent pas tous aller au même endroit pour le faire, explique Laurent Paoliello. Il faut qu'ils collaborent.» A défaut, le Conseil d'Etat pourrait prendre d'autres mesures de restriction, comme bloquer l'accès aux quais ou aux parcs.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!