Marché immobilier: Il faut s'attendre à une augmentation progressive des loyers
Actualisé

Marché immobilierIl faut s'attendre à une augmentation progressive des loyers

Les loyers continueront à grimper en Suisse ces douze prochains moins.

Avec une moyenne de 1,1%, la hausse est cependant plus faible que l'année dernière. La situation se détend aussi sur les bords du Léman et du Lac de Zurich.

Dans la région lémanique, les loyers ont renchéri de 5,1% ces douze derniers mois alors que la hausse a atteint 7,7% dans la région de Zurich. Mais d'ici au printemps 2010, cette augmentation va ralentir à 1,4% dans ces deux régions, indique l'»Immo- Monitoring» publié mardi par la société Wüest & Partner.

L'an dernier, les loyers ont augmenté de 4,9% en Suisse, en raison d'une forte immigration et d'un recul de l'offre de logement. Mais la tendance est appelée à ralentir cette année. En raison de la dégradation économique, le nombre d'étrangers s'installant en Suisse devrait diminuer, tandis qu'un accroissement des investissements dans de nouvelles constructions est attendu.

En 2008, avec un taux de 0,9%, la croissance des loyers sera moins importante que la moyenne en Suisse romande, en Suisse orientale et du nord-ouest ainsi qu'à Berne. La progression sera également plus basse que le taux moyen au Tessin, avec 1%. Elle sera à peine supérieure en Suisse centrale avec un taux de 1,2%.

Propriétés privées stables

Les futurs propriétaires peuvent aussi respirer. Après un renchérissement de 4,5% l'an dernier, les prix des propriétés privées devraient stagner. Cette évolution s'explique par le ralentissement de l'immigration et la chute des salaires. L'offre est en outre stabilisée par le dynamisme des nouvelles constructions.

La situation est semblable pour l'acquisition des maisons individuelles, où les prix seront stables (&0,3%). Dans la région lémanique, après les excès des dernières années, l'accès à ce type de propriété sera encore plus avantageux. Il en va de même au Tessin.

Baisse des prix des bureaux

Du côté des surfaces de bureaux, la tendance aux bas prix entamée au 2e semestre 2008 se poursuit. Les prix devraient baisser de 3,3% dans ce secteur, en raison principalement de la montée du chômage. Mais les bonnes adresses resteront onéreuses. Les surfaces bien situées conservent en général leur coût même en période difficile.

La mauvaise conjoncture pèse aussi sur les surfaces de vente. Les loyers des magasins devraient baisser de 4,6% cette année. Le recul pourrait même atteindre 5,3% dans la région de Zurich.

(ats)

Les annonces ont toujours la cote

Bien que deux tiers des logements et des maisons à louer ou à vendre soient proposés sur Internet, les annonces dans les journaux ne sont pas appelées à disparaître, selon la société Wüest&Partner. Les personnes à la recherche d'un objet immobilier consultent souvent les deux médias.

Un quart des locataires en quête d'un nouveau logement consulte Internet et un quart les journaux. La moitié qui reste utilise un autre moyen, indique l'«Immo-Monitoring» publié mardi par Wüest&Partner.

Il en va à peu près de même pour ceux qui souhaitent acheter une maison individuelle, même si dans ce cas, le recours aux annonces dans les journaux est plus important. Une personne sur deux mène ses recherches dans la presse écrite tandis qu'une sur quatre consulte Internet.

Internet moins cher

Proposer son objet sur Internet est plus avantageux que de le publier dans un journal. De plus, l'annonce en ligne est regardée par plus de gens que celle dans la presse écrite, relève l'étude.

Toutefois, l'annonce dans un journal offre des avantages, en particulier lorsqu'elle paraît dans un média local. Dans ce cas, elle atteint rapidement le public visé. L'acheteur et le locataire potentiel ont la garantie qu'ils obtiennent l'information au moment où elle paraît.

L'étude met également en avant une différence entre ville et campagne. Les annonces sur Internet sont prisées dans les grandes villes et les agglomérations pour ce qui est des locations. Elles sont en revanche l'apanage des régions excentrées pour ce qui est des maisons individuelles à acheter.

Ton opinion