Vaud: Il filmait des fillettes et risque 3 ans de prison

Actualisé

VaudIl filmait des fillettes et risque 3 ans de prison

Le procès d'un Vaudois quadragénaire se tenait mardi au Tribunal correctionnel. Le procureur a requis un traitement ambulatoire et a exclu tout sursis.

par
Frédéric Nejad Toulami
Keystone

L'ex-enseignant, en larmes, s'est levé pour faire face et demander pardon aux nombreux parents présents au tribunal ce mardi. Mais tant pour l'avocate de la partie civile que pour le procureur, la culpabilité de l'accusé est lourde. Même s'il a admis tous les faits, et en a même avoué certains pas connus des enquêteurs, le risque de récidive existe selon l'expert psychiatrique. En raison de ses actes «lâches, égoïstes et répétés», le procureur a demandé un traitement ambulatoire et exclu tout sursis. Il a requis 3 ans de prison ferme contre le prévenu.

L'enseignant, licencié depuis les faits connus, avait été placé en détention provisoire durant six mois l'été dernier. Il a admis avoir filmé une quarantaine de fillettes âgées de 3 à 11 ans entre 2011 et 2015. Il leur demandait d'ouvrir la bouche et de tirer la langue. Sur certaines d'entre elles, il a effectué des caresses avec sa propre langue. Par la suite, le matériel vidéo lui a servi pour se satisfaire sexuellement.

Ton opinion