Publié

États-UnisIl finit sa prière par «amen… and awomen»

Lors de la prière d’ouverture de la session parlementaire du Congrès américain dimanche, un élu démocrate a prononcé un «amen» inclusif. Les républicains sont consternés.

Le Congrès a fait sa rentrée dimanche avec la réélection de Nancy Pelosi en tant que présidente. Emanuel Cleaver, représentant démocrate et prêtre, a prononcé la traditionnelle prière inaugurale, en appelant à l’aide divine. «Dieu, à un moment où beaucoup croient que la lumière de la démocratie commence à faiblir, donne-nous un supplément d’engagement envers ses principes», a-t-il déclaré.

Alors que la prière se termine habituellement par «amen», le pasteur méthodiste a surpris son monde en optant pour une conclusion plus inclusive. Pour la première fois, Emanuel Cleaver a en effet conclu son allocution par «amen and awomen». L’initiative du député a fortement déplu aux députés républicains, dont certains ont fait part de leur consternation sur les réseaux sociaux.

La prière d’ouverture du 117e Congrès s’est terminée par «amen et a-women». Amen vient du latin «ainsi soit-il». Ce n’est pas un mot genré. Malheureusement, les faits ne comptent pas pour les progressistes. Incroyable.

À quel point ces gens sont-ils stupides? Ils pensent que «amen» est un mot genré..

Emanuel Cleaver a expliqué au «Kansas City Star» que son «amen and awomen» était un jeu de mots censé rendre hommage à ses collègues féminines. «J’ai conclu par un jeu de mots léger en reconnaissance du nombre record de femmes qui représenteront le peuple américain au Congrès pendant ce mandat», indique-t-il. Le démocrate dit regretter que sa prière ait été «mal interprétée».

(joc)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!